Une vidéo de «l’opération spéciale» sur la plage de Poleg a été diffusée sur les réseaux sociaux, les vacanciers en ont été témoins samedi: des employés du MADA en tenue vestimentaire de protection accompagnent un jeune femme, deux policiers avancent juste à côté.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Sur la plage presque déserte, le groupe longe la côte déserte. Il y a se lit comme suit: «Cette personne a violé la quarantaine et elle est allée surfer. La honte ».

Aujourd’hui, la vidéo a été publiée dans les actualités de la chaîne 12 . L’article explique que la jeune femme a reçu un résultat de test positif pour le coronavirus il y a quelques jours, mais , ce samedi, elle a décidé de violer la loi et d’aller en mer.

D’une manière ou d’une autre (l’article n’explique pas ) comment la police a découvert la « délinquante ».

🟦 ANNONCE 🟦

Arrivé sur la plage de Poleg, la police a retrouvé l’intrus, elle n’a pas nié qu’elle était obligée d’être en quarantaine. La police a appelé une brigade spéciale « Magen David Adom » et « s’est assurée de retirer l’intrus de l’eau et de l’éloigner des autres vacanciers ». Puis l’intrus a été renvoyé chez elle avec une amende de 5 000 shekels.

Après le message «Hadashhot 12», la nouvelle sur cette personne, qui a délibérément mis en danger la santé d’autrui, s’est propagée viralement sur les réseaux sociaux et a provoqué une vague d’indignation publique. Les flash mobs ont commencé par la question – «Quelle punition lui associerais-tu? Les commentateurs réclament à l’unanimité une prison et une énorme amende.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News