Reuters Stringer

Au début de la réunion hebdomadaire du Cabinet, le Premier ministre Netanyahu a déclaré que le week-end dernier, l’ Agence internationale de l’énergie atomique avait déterminé que l’Iran avait refusé d’autoriser les inspecteurs de l’AIEA à accéder à des sites clandestins sur lesquels l’Iran avait mené des activités nucléaires militaires secrètes.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« L’Iran a systématiquement violé ses engagements en cachant des sites et en enrichissant des matières fissiles, et a commis d’autres violations », a déclaré Netanyahu.

« Je crois que le moment est venu, et je pense que le temps est passé, mais la réalité l’exige certainement à la lumière de ces révélations, pour que la communauté internationale rejoigne les États-Unis et réimpose des sanctions paralysantes à l’Iran », a-t-il ajouté.

L’Iran a continué d’augmenter ses stocks d’uranium enrichi et continue de violer son accord avec les puissances mondiales, a déclaré vendredi le chien de garde atomique des Nations Unies.

🟦 ANNONCE 🟦

L’organe de surveillance nucléaire de l’ONU a exprimé sa vive inquiétude face au refus de l’Iran de lui accorder l’accès à deux sites suspects pendant plus de quatre mois.

L’AIEA a déclaré que l’Iran avait bloqué les inspections à deux endroits qui, selon lui, étaient actifs bien avant l’accord de 2015 négocié au niveau international pour freiner le programme nucléaire iranien.

Selon le rapport, l’agence a des questions concernant l’éventuelle «utilisation ou stockage de matières nucléaires» sur les deux sites et dit que l’un d’entre eux «pourrait avoir été utilisé pour le traitement et la conversion du minerai d’uranium, y compris la fluoration en 2003.»

L’organe de surveillance nucléaire a également déclaré que Téhéran n’avait pas clarifié sa réponse à leurs questions concernant d’éventuelles matières nucléaires non déclarées et les activités liées au nucléaire.

L’agence a déclaré qu’au 20 mai, le stock total d’Iran d’uranium faiblement enrichi s’élevait à 1 571,6 kilogrammes (1,73 tonne), contre 1 020,9 kilogrammes (1,1 tonne) le 19 février.

L’Iran a signé l’accord nucléaire en 2015 avec les États-Unis, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Chine et la Russie. En vertu de l’accord, l’Iran a été autorisé à conserver un stock de 202,8 kilogrammes d’uranium.

L’AIEA a indiqué que l’Iran continuait également d’enrichir l’uranium à une pureté pouvant atteindre 4,5%, supérieure aux 3,67% autorisés par l’accord.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News