Cette information n’est pas encore publié dans les médias israéliens mais dans les médias arabes comme’ Al-Manar , et apparemment de l’AFP c’est le cas :

Des responsables américains ont remis en Israël un ancien candidat à la présidentielle palestinienne et professeur d’université, après l’avoir emprisonné pendant onze ans, accusé de racket et de collecte de fonds pour le mouvement terroriste du Hamas.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

 » Des responsables américains ont remis en Israël un ancien candidat à la présidence et professeur d’université palestinien après l’avoir maintenu 11 ans en prison, accusé de racket et de collecte de fonds pour le mouvement de résistance du Hamas.

Dans un communiqué publié jeudi, le Conseil des relations internationales – Palestine a condamné les autorités américaines qui avaient extradé Abdelhalim al-Ashqar vers « Israël », soulignant que les autorités américaines assumaient l’entière responsabilité du sort d’Ashqar, qui est maintenant aux mains des autorités américaines.

Il a été démis de ses fonctions d’enseignant à l’université de Washington en août 2004. Il a ensuite été arrêté, accusé de racket et de collecte illégale de fonds pour le Hamas, et placé en résidence surveillée.

Ashqar s’est présenté comme candidat indépendant à la présidentielle lors des élections palestiniennes du 9 janvier 2005. Il était l’un des dix prétendants à la succession de Yasser Arafat, décédé le 11 novembre 2004 à la tête de l’Autorité palestinienne.

En novembre 2007, il a été condamné à 135 mois de prison. »

Compte tenu de la façon dont le Hamas a condamné l’extradition, il admet tacitement qu’il est un terroriste du Hamas:

 » Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a condamné jeudi les États-Unis pour avoir livré à Israël un ancien professeur de commerce palestinien aux États-Unis après avoir purgé sa peine.

La décision de l’administration américaine de livrer le professeur palestinien Abdel Halim al Ashqar est fermement condamnée et constitue une violation des normes et des lois internationales », a déclaré Haniyeh dans un communiqué de presse.

Il a ajouté qu’il avait ordonné au département des relations politiques du Hamas de « nouer des contacts avec des pays arabes et islamiques frères et amis afin de l’accueillir au lieu de le livrer à l’occupation israélienne ».

Al-Ashqar, originaire de la ville de Tulkarem, dans le nord de la Judée Samarie, était un ancien professeur associé de commerce à la Howard University, à Washington DC. Il était également un ancien candidat à la dernière élection présidentielle palestinienne de 2005.

Haniyeh a salué Al-Ashqar comme « l’une des personnalités nationales les plus reconnues sur le plan scientifique, appartenant à sa patrie et à sa cause, et le peuple palestinien est fier de lui. »

Il a également appelé les institutions internationales et les groupes de défense des droits de l’homme à intervenir pour libérer Al-Ashqar et assurer sa vie.

Les sources officielles israéliennes n’ont pas commenté l’événement.

Selon le projet d’enquête sur le terrorisme , Ashqar a incorporé en 1993 le Fonds pour l’éducation al-Aqsa (AAE) de l’Université du Mississippi, qui a permis de collecter des fonds pour le Hamas. Ashqar était associé de recherche à l’Association unie pour les études et la recherche (UASR), créée en 1989 par le chef du Bureau politique du Hamas, Mousa Abu Marzook.

Avant de s’installer aux États-Unis, Al-Ashqar avait été responsable des relations publiques à l’Université islamique de Gaza pendant environ huit ans. L’université a été co-fondée par le fondateur du Hamas, Cheikh Ahmed Yassine.

Les documents de l’IPT indiquent qu’Ashqar n’était qu’un des nombreux terroriste du Hamas collectant des fonds aux États-Unis.