In this Thursday, May 4, 2017 photo, people walk underneath the banners of Fatah and the Palestinian flags inside the Bourj al-Barajneh Palestinian refugee camp in Beirut, Lebanon. On Monday, Palestinians mark 69 years since hundreds of thousands of them were forced from their homes during the 1948 war that led to the creation of Israel. Palestinians in Lebanon suffer discrimination in nearly every aspect of daily life, feeding a desperation that is tearing their community apart. (AP Photo/Bilal Hussein)

L’ apartheid contre les Palestiniens au Liban empire – mais comme Israël n’est pas impliqué, personne ne prend la peine de prétendre être solidaire avec eux.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Yasser Ali, est membre du Secrétariat général de la Conférence populaire pour les Palestiniens de l’étranger, et a mis en garde contre « le spectre de la famine » dans les camps palestiniens au Liban.

Il a déclaré que le taux de chômage dans les camps dans lesquels les Palestiniens sont obligés de vivre a empiré de 56% à 65% en 2019 et le taux de pauvreté a empiré de 65% à 80%.

Les Palestiniens au Liban sont exclus de quelque 73 catégories d’emplois au Liban, c’est pourquoi leurs taux de chômage et de pauvreté sont si élevés.

De plus, a déclaré Ali, les banques libanaises n’autorisent pas les Palestiniens à retirer des fonds ni même à faire transférer des fonds de l’étranger.

Un grand nombre de réfugiés dépendent principalement des envois de fonds de leurs enfants depuis l’étranger, estimés à environ cent millions de dollars par an. La plupart des «réfugiés enregistrés» de l’UNRWA au Liban ont quitté le Liban depuis longtemps;  il y a quelques années il n’y avait que 174.000 effectivement au Liban des certains 470000 énumérés. Maintenant, les chiffres sont probablement plus bas car les jeunes Palestiniens au Liban n’ont littéralement pas d’avenir.

En outre, quelque 20 000 réfugiés palestiniens syriens sont toujours au Liban, qui sont également contraints de vivre dans les mêmes camps surpeuplés que les autres Palestiniens.

Les Palestiniens au Liban ont organisé des manifestations massives pour leur permettre d’occuper plus de types d’emplois cette année, selon Ali. Mais quand les manifestations plus importantes contre le gouvernement ont commencé, les Palestiniens ont décidé qu’ils devaient arrêter leurs propres manifestations, parce que leur situation était si précaire et ils ne voulaient pas avoir l’air de prendre parti. Après tout, la plupart des Libanais méprisent leurs « invités » palestiniens et les pauvres Palestiniens ne veulent pas aggraver les choses pour eux-mêmes et leurs familles.

Le Liban est le pire endroit au monde pour les Palestiniens de toute façon. La discrimination à leur encontre est la loi au Liban. Ils ne sont pas autorisés à acheter des terrains ni même à agrandir leurs maisons. Ils sont détestés par la population. Ils aimeraient vivre en Cisjordanie ou même à Gaza.

Pourtant, à quelle fréquence voyez-vous des articles sur les Palestiniens au Liban? Combien d’ONG qui prétendent se soucier des Palestiniens mentionnent même la situation au Liban? À quand remonte la dernière fois que Human Rights Watch a tweeté au sujet des Palestiniens au Liban?

Le triste fait est que lorsque les Juifs ne sont pas impliqués, personne ne se soucie des Palestiniens. 5000 ont été tués en Syrie – les médias sont silencieux. La corruption est endémique en Cisjordanie – personne ne s’en soucie. Les chrétiens ont pratiquement tous quitté Gaza à cause de la persécution des musulmans – mais la seule mention d’eux dans les médias est quand Israël limite leurs voyages à Noël.

Pratiquement toutes les personnes et tous les groupes qui disent qu’ils sont pro-palestiniens sont prouvés par cette histoire et d’autres comme étant rien de tel. Ils sont simplement anti-Israël, et la seule raison pour laquelle quiconque se soucierait davantage du traitement israélien des Palestiniens que du traitement bien pire qu’ils reçoivent au Liban est un bon antisémitisme à l’ancienne.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !