Ce passage provient du tout début d’un article du site Internet du Fatah niant tout lien juif et revendiquant d’anciens liens palestiniens avec Jérusalem:

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Des centaines de millions de musulmans à travers le monde ne doutent pas que la Palestine est arabe d’éternité et que Jérusalem est sa capitale éternelle … et qu’il n’y a pas de sens pour la Palestine sans Jérusalem, pas de sens pour Jérusalem sans la mosquée Al-Aqsa, pas de sens pour la mosquée Al-Aqsa sans le mur Al-Buraq …  »

Le «mur d’Al Buraq» est ce que les Palestiniens appellent le Kotel, le mur occidental, depuis seulement un siècle. Avant cela, il n’y avait pas de consensus sur le mur entourant le mont du Temple qui était considéré comme celui par lequel Mohammed serait entré dans son voyage de nuit, bien que les preuves indiquent fortement le mur sud, avec sa double porte, comme décrit par Charles D. Matthews dans 1932 :

La preuve de Muqaddasi (985 AD), un citoyen de Jérusalem lui-même, est incontestablement pour l’emplacement sud. Muqaddasi parle des «Deux portes du Prophète», Babai an-Nabi, de manière à rendre l’identification avec la Double Porte tout à fait positive.

🟦 ANNONCE 🟦

Les descriptions de Nasir-i-Khusrau, un historien persan qui a visité Jérusalem en 1047 après JC, est tout à fait saisissante. Il dit (tel que cité par le savant anglais Le Strange, dans son très excellent livre, «Palestine sous les musulmans», p. 178): «L’une de ces (portes) s’appelle Bab an-Nabi (ou la porte de la Prophète) – paix et bénédiction sur lui, qui s’ouvre vers le point de la Qibla – c’est-à-dire vers le sud (vers la Mecque). . . . Le prophète. . . la nuit de son ascension vers le ciel, il est passé dans le Noble Sanctuaire par ce passage, car la porte s’ouvre sur la route de La Mecque. ”

Qu’est-ce qui pourrait être plus clair?

Et de la main d’un Jérusalemite et d’un historien réputé !
Quoi qu’il en soit, aucun musulman ne dirait jamais que le mur Buraq est plus sacré que la mosquée Al Aqsa. Dire que la mosquée n’a pas de sens sans le Kotel – le seul endroit que les Juifs vénèrent depuis des siècles lorsqu’ils sont même interdits de visiter le Mont du Temple – est une preuve positive que l’ensemble du récit palestinien est une série de mensonges.

Existe-t-il des preuves plus claires que la totalité de la revendication palestinienne ne vise pas à faire valoir des droits historiques ou légaux, mais à détruire les droits juifs?

Littéralement, tous les sanctuaires juifs de la Terre Sainte sont revendiqués par les Palestiniens comme étant les leurs, ce qui est une sacrée coïncidence. Et ils ont été stridents en disant que le Kotel était aussi le leur, la télévision palestinienne n’a dit aux téléspectateurs que récemmentque les Palestiniens doivent défendre leurs droits sur le site avec leur vie.

Le reste de l’article du Fatah est rempli de tels mensonges, comme dans cette section toujours dans le premier paragraphe, où il est dit « l’histoire prouve que la Palestine avec sa capitale, Jérusalem, est arabe avant les pieds du premier Juif entré (Joshua bin Nun .) « Les Palestiniens prétendent maintenant être des descendants des Jébusiens, une tribu qui n’a aucune preuve d’existence au-delà des Écritures juives, qui n’ont aucune preuve d’être arabe.

Au-delà du fait évident que Jérusalem n’était la capitale d’aucune autre nation qu’Israël / Juda et qu’il n’y a jamais eu de « Palestine ».



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News