Le Guardian a publié à nouveau un autre article accusant Israël de ne pas fournir de vaccins COVID à l’Autorité palestinienne. Sans surprise, l’analyse de l’auteur met en évidence un retard d’à peine 36 heures de quelques milliers de vaccins par Israël, mais ignore cela:

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Israël a vacciné des centaines d’étudiants palestiniens à l’université de Tel Aviv et probablement ailleurs
Israël a vacciné tous les résidents arabes de Jérusalem qui voulaient être vaccinés – la plupart d’entre eux ne sont pas des citoyens israéliens
Israël a vacciné des milliers de prisonniers palestiniens
Israël a facilité la livraison de centaines de milliers de vaccins que l’Autorité palestinienne a négociée de son propre chef
Chaque fois que l’Autorité palestinienne a demandé de l’aide à Israël pour les vaccins, Israël a fait tout ce qu’il demandait
Les accords d’Oslo et les Conventions de Genève indiquent que la responsabilité principale des vaccinations incombe à l’Autorité palestinienne 
En ce qui concerne le dernier point, l’ accord intérimaire des accords d’Oslo de 1995 stipule explicitement que l’Autorité palestinienne est responsable de l’acquisition des vaccins en cas d’épidémie. Annexe III, article 17:
1. Les pouvoirs et responsabilités dans le domaine de la santé en Cisjordanie et dans la bande de Gaza seront transférés à la partie palestinienne, y compris le système d’assurance maladie.
2. La partie palestinienne continuera d’appliquer les normes actuelles de vaccination des Palestiniens et les améliorera conformément aux normes internationalement acceptées en la matière, en tenant compte des recommandations de l’OMS.
6. Israël et la partie palestinienne échangeront des informations sur les épidémies et les maladies contagieuses, coopéreront pour les combattre et développeront des méthodes d’échange de dossiers et de documents médicaux.
L’idée qu’Oslo contredit les Accords de Genève est absurde – les Conventions de Genève et son interprétation faisant autorité disent exactement la même chose! 

[Il] ne peut être question ici de rendre la Puissance occupante seule responsable de tout le fardeau de l’organisation des hôpitaux et des services de santé et de la prise de mesures pour lutter contre les épidémies. La tâche incombe avant tout aux services compétents du pays occupé lui-même. 

Israël a et continue de travailler avec l’Autorité palestinienne pour lutter contre le COVID-19 comme il l’a fait depuis l’apparition des premiers cas dans la région, conformément (et au-delà) à ses obligations en vertu du droit international.
Il n’y a aucun article dans les médias palestiniens officiels exigeant qu’Israël fournisse des vaccins aux Palestiniens. Ces articles ne sont publiés que dans les médias occidentaux. Les dirigeants palestiniens ont déclaré depuis le début qu’ils voulaient être responsables de l’achat des vaccins, et ils ont négocié avec tous les principaux fabricants de vaccins ainsi qu’avec le système international COVAX pour les obtenir. 
Au contraire, les médias palestiniens regorgent d’histoires sur la façon dont l’Autorité palestinienne gère la pandémie . Jusqu’à présent, 140 000 personnes ont reçu des vaccins (sans compter ceux qu’Israël a vaccinés). Les médias et le gouvernement palestiniens blâment littéralement tout sur Israël, mais pas un mot accusant Israël de leur avoir refusé ou retardé les vaccins. 
Bien que cet article soit de la pure propagande, la diffamation a été retweetée par Ken Roth de Human Rights Watch, ce fameux « sioniste de gauche ».


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News