Les habitants de Tel-Aviv ont découvert mercredi matin que des activistes de droite avaient renommé leurs rues dans toute la ville, leurs boulevards bien connus portant désormais le surnom de terrorisme.

Deux rues ont été renommées du président de l’Autorité palestinienne, Yasser Arafat, et du chef du Hamas, Ismail Haniyeh. Des panneaux ont également été construits à la hâte.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il y avait aussi des rues «Peine de mort pour les terroristes» et «Ballons incendiaires».

La campagne de guérilla marketing est le fruit du projet Israël Victory, une initiative lancée par le Middle East Forum, un groupe de réflexion américain conservateur qui vise à promouvoir «une victoire israélienne et une défaite palestinienne» dans le conflit israélo-arabe.

Dans une déclaration citée par le site d’actualités de droite Israel National News, le groupe a appelé les Israéliens à « passer d’une politique de conciliation et de faiblesse à une politique de victoire et de dissuasion.

«Cette approche apprend de l’histoire que les conflits ne se terminent que lorsqu’un des camps est vaincu et se rend. De même, le conflit avec les Palestiniens et leurs partisans ne prendra fin que lorsque les Palestiniens auront reconnu la défaite et l’échec de la guerre violente. Sans la victoire israélienne, le conflit n’aura pas de fin ».