« Les États-Unis sont affaiblis et repliés sur eux-mêmes », déclare le professeur Eytan Gilboa, spécialiste des États-Unis et des relations internationales à l’université Bar-Ilan.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

 « Obama l’a dit aussi clairement que possible – l’Amérique ne peut pas et ne veut pas être le gendarme du monde. » « Le soutien pour nous a diminué et continuera de diminuer. En tant que personne qui a examiné la conduite des États-Unis pendant des décennies, je vois maintenant une faiblesse significative », a déclaré Gilboa. « Ils investissent encore beaucoup en nous. À plus long terme, ce que j’ai décrit est la vraie direction, et nous devrions l’intérioriser. »

« Un pacte de défense ne vaudrait pas le papier sur lequel il est écrit », pense Gilboa. « S’il y a un pacte et qu’ils ne veulent pas aider, ils ne le feront pas. Et s’il y a un besoin aigu de leur aide et qu’ils veulent aider, ils le feront, même sans pacte… Le pacte ajoute des engagements dont nous n’avons pas besoin et pourrait nous limiter, comme sur les hauteurs du Golan ou à Gaza. Imaginez ce qui se serait passé si [Menachem] Begin avait eu besoin de consulter les États-Unis et d’obtenir leur autorisation avant de décider de bombarder le réacteur nucléaire irakien ? »

Maj.-Gén. (rés.) Gershon Hacohen dit qu’un tel pacte « lierait complètement Israël aux intérêts américains ». Les États-Unis veulent qu’Israël « se conforme à leur point de vue sur les besoins de défense d’Israël et renonce à nos intérêts vitaux selon leurs souhaits… Les Arabes pourraient tenir compte du fait que l’Amérique se tient soi-disant derrière nous et sera un peu plus dissuadé, mais nous paierions un prix trop élevé pour ce que nous obtiendrions. »

Maj.-Gén. (rés.) Yaakov Amidror, ancien chef du Conseil de sécurité nationale d’Israël, a déclaré : « Israël a été construit sur la déclaration contraignante de ses fondateurs selon laquelle nous nous battrons seuls et ne demanderons pas aux soldats étrangers, surtout pas aux Américains, de nous défendre. . Un pacte de défense… nuirait à notre engagement à nous défendre et l’un de nos points forts dans nos relations avec les États-Unis, Israël ne devrait pas se faire cela, et de plus, nous voulons conserver notre liberté d’action. »

« Pour éviter que les menaces contre nous ne deviennent une réalité, nous prenons des mesures dans des endroits, à des moments et de manière qu’aucun autre pays ne fait, faisons des choses folles. Selon des rapports étrangers, nous menons constamment des grèves dans d’autres États… S’il y avait un pacte de défense… nous ne pourrions pas devenir fous quand nous en avions besoin et nous ne serions pas libres d’agir. Il y a donc plus d’inconvénients que d’avantages à une alliance comme celle-là… Notre force – à la maison et à l’étranger – est que nous nous battons de manière indépendante, et que nous sommes donc également indépendants en ce qui concerne nos prises de décision et nos opérations. »

Brig.-gén. (rés.) Yossi Kuperwasser, ancien chef de la division de recherche sur le renseignement militaire et maintenant chercheur principal au Centre des affaires publiques de Jérusalem, a déclaré : « La vérité est que, même lorsqu’il s’agit de pays avec lesquels les États-Unis ont conclu de véritables pactes, lorsque il ne voulait pas agir, il ne l’a pas fait. Le dernier exemple, bien sûr, est l’Ukraine. Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont signé le mémorandum de Budapest en 1994 et se sont engagés à aider l’Ukraine si elle était attaquée en échange de l’abandon de ses stocks d’armes nucléaires. Mais quand cela a été testé, l’Ukraine a été laissée seule face à elle même.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)