Un journaliste d’Al Quds al Arabi a demandé ce mois-ci à Karen Pierce, présidente britannique du Conseil de sécurité de l’ONU, si elle renonçait à la Déclaration Balfour, célébrée samedi à l’occasion de son 102ème anniversaire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Elle a dit que pas du tout et que la Grande-Bretagne restait fière de son rôle dans la création d’Israël (malgré elle). Elle a ensuite ajouté que la Grande-Bretagne soutenait une solution à deux États.

Les médias arabes sont mécontents. Le journaliste égyptien Youm7 a déclaré que sa déclaration  » provoquait les Arabes ».
Hanan Ashrawi a demandé samedi non seulement à la Grande-Bretagne de s’excuser pour cette déclaration et de reconnaître immédiatement un État palestinien aux frontières de 1967, mais également à la Grande-Bretagne d’indemniser les Palestiniens pour leurs souffrances.
Le Mouvement pour la réforme démocratique du Fatah a repris à son compte les propos d’Ashrawi , ajoutant que le monde devait « se soumettre au principe selon lequel il n’y a pas de paix, de sécurité et de stabilité dans cette région du monde avant le rétablissement des droits de notre peuple, le premier étant le droit » l’indépendance et la construction de son Etat et de sa capitale, Jérusalem « . 
Une poignée de gens à l’air ennuyé font une manifestation timide devant l’ambassade britannique à Amman en Jordanie.

Un site égyptien a interviewé quelques jeunes, dont aucun n’avait jamais entendu parler de la Déclaration Balfour, même à l’université.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News