Contrairement aux accords de paix avec les Émirats arabes unis et Bahreïn, le traité avec le Soudan a peu à offrir d’un point de vue économique. Le Soudan n’a rien à exporter vers Israël, et étant donné les coffres de l’Etat de Khartoum, il est douteux qu’il puisse importer beaucoup d’Israël. Certains accords commerciaux se profilent à l’horizon, impliquant principalement des technologies israéliennes dans les domaines de l’eau, de l’agriculture et de l’alimentation, pour aider le Soudan à entrer dans le 21e siècle.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’accord de paix avec le Soudan va au-delà de son importance déclarative. Diplomatiquement, un pays de moins votera contre Israël dans les organisations et forums internationaux, et ne s’associera plus aux efforts pour imposer des boycotts ou des sanctions à l’Etat juif.

D’un point de vue arabo-musulman, l’accord signifie une autre brèche dans le mur de l’opposition auquel Israël est confronté dans le monde arabe. Le Soudan est maintenant devenu la cinquième nation arabe à reconnaître Israël.

Dans les coulisses, une bataille diplomatique est maintenant menée pour les allégeances du Qatar: les États-Unis et Israël tentent de négocier un rapprochement entre le Qatar et l’Arabie saoudite dans le but de éloigner Doha de l’axe islamiste radical, dirigé par la Turquie.

 Le Soudan, où en 1967 la Ligue arabe a tristement déclaré sa politique des Trois Nons – non à la reconnaissance d’Israël, non à la négociation avec lui et non à la paix avec Israël – est maintenant devenu la cinquième nation arabe à reconnaître Israël, et ce faisant, il a encore entachée de l’idée que tout progrès entre le monde arabe et Israël est inextricablement lié à la question palestinienne.

Et le dernier – mais non le moindre – est la question de sécurité. Ce n’est pas pour rien que le Soudan a été inclus aux États-Unis dans la liste des États parrains du terrorisme – il y a plus que quelques groupes terroristes qui appellent le Soudan chez eux, et Khartoum entretient des liens étroits avec l’Iran.

Des navires iraniens accostaient régulièrement à Port Soudan, en route pour livrer n’importe quoi, des roquettes et mortiers aux missiles antichars, explosifs et armes au Hezbollah au Liban et au Hamas et au Jihad islamique dans la bande de Gaza.

Selon les rapports des médias étrangers, Israël a, à plusieurs reprises, contrecarré ces efforts de contrebande, principalement en éliminant ces livraisons en mer.

Cette activité a considérablement réduit la portée du terrorisme émanant du Soudan, mais il semble maintenant que le nouvel accord permettra de renforcer encore le contrôle de toute activité terroriste sur le sol soudanais.

Cela porte un coup dur aux organisations terroristes, et en particulier à leur principal patron, l’Iran, qui est sans aucun doute préoccupé par le nombre croissant de routes de contrebande bouclées, ainsi que par le nombre croissant de pays musulmans qui choisissent de rechercher la paix avec Israël.

Téhéran tracera sans aucun doute de nouvelles routes de contrebande pour continuer à aider ses mandataires au Liban et à Gaza, et les ayatollahs feront certainement ce qu’ils peuvent pour faire pression sur les dirigeants arabes pour qu’ils ne suivent pas les traces des Émirats arabes unis, de Bahreïn et du Soudan.

Dans les coulisses, une bataille diplomatique est menée pour les allégeances du Qatar: les États-Unis et Israël tentent de négocier le rapprochement entre le Qatar et l’Arabie saoudite dans le but d’éloigner Doha de l’axe islamiste radical, dirigé par la Turquie.

Si ces efforts s’avèrent efficaces, les États radicaux deviendront plus isolés que jamais et le Moyen-Orient sera très clairement divisé entre les «bons» et les «mauvais».

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)