Les Malaisiens agitent leur drapeau (et celui du groupe terroriste FPLP) à l'endroit le plus sacré du judaïsme
Un nombre record de visiteurs de pays musulmans sont venus en Israël l’année dernière, dont près de 55 000 de pays n’ayant pas de relations diplomatiques avec Jérusalem. Selon les chiffres communiqués lundi par l’Autorité de la population et de l’immigration, 72 109 citoyens d’Egypte et de Jordanie (les seuls pays arabes avec lesquels Israël a des relations diplomatiques complètes), de Tunisie, d’Algérie, du Maroc, du Qatar, de Malaisie, d’Indonésie, des Émirats arabes unis, L’Oman, le Koweït et l’Arabie saoudite se sont rendus en Israël en 2018.  Ces chiffres représentent une augmentation de 15% par rapport à l’année précédente, lorsque 62 658 touristes des pays susmentionnés s’étaient rendus dans l’État juif.

 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cela ferait l’objet d’une information du Département d’analyse sociale et culturelle de la NYU , qui a publié un communiqué la semaine dernière dans lequel il a déclaré qu’il boycotterait Israël en partie à cause de «la politique discriminatoire adoptée de longue date par Israël (comme le reconnaît le Département d’Etat) interdisant l’entrée aux Palestiniens. ou des personnes d’ascendance arabe et héritage musulman « .

Pourtant le département d’État n’a rien dit de tel.

Les mensonges ont été signés par des « universitaires » de NYU :

Andrew Ross, directeur des études américaines à [email protected]
Dean Saranillio, directeur des études de premier cycle à [email protected]
Benjamin Zinevich, cadre supérieur du SCA, JVP, SJP à [email protected]
Rose Asaf, senior SCA, JVP, SJP à [email protected]

Ce Qu’on Vous Cache c’est cette désinformation qui ne cesse dans le monde universitaire et qui se propage par l suite dans les médias peu scrupuleux. CQVC.Online