Même le département d’État américain ne peut garantir que l’aide n’ira pas au Hamas, n’offrant que de vagues assurances qu’il « fera tout son possible pour garantir que cette aide parvienne aux personnes qui en ont le plus besoin ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

AU LIEU DE permettre au Hamas de s’autoréguler, ce qui n’est, par essence, aucune réglementation, un organisme ad hoc dirigé par l’Égypte – qui borde Gaza – ou les Émirats arabes unis, devrait être créé pour distribuer toute l’aide internationale. Il est crucial que l’organe soit ad hoc avec des membres en constante évolution afin que le Hamas ne puisse pas l’infiltrer, comme il l’a fait avec le PNUD.

Cet organisme, qui devrait également inclure plusieurs résidents de Gaza, devrait recevoir toute l’aide internationale destinée à Gaza et veiller à ce qu’elle aille directement aux bénéficiaires, notamment les écoles, les hôpitaux et les entreprises de construction. Tous les pays qui contribuent à l’aide à Gaza via cet organe ad hoc devraient avoir intérêt à le tenir responsable de s’assurer que leur aide est correctement désignée, et retirer l’aide en conséquence si ce n’est pas le cas.

Rien à Gaza n’est à l’abri de l’influence du Hamas. Ni les écoles, ni les quartiers généraux des médias américains, ni même les hôpitaux. L’aide internationale aux victimes de la récente guerre semble juste, mais elle fait souvent plus de mal que de bien lorsqu’elle permet au Hamas de se réapprovisionner en armes. L’UNRWA, l’organe évident à prendre en charge, a été fortement influencé par le Hamas pendant des années, ce qui a conduit à une surveillance pratiquement nulle de centaines de millions de dollars.

🟦 ANNONCE 🟦

Plusieurs pays, dont les États-Unis, l’Allemagne, l’Égypte, le Qatar et l’UE, se sont engagés à envoyer de l’aide et, en raison d’un manque de coordination, ont promis 1,4 milliard de dollars, malgré les estimations des dégâts à Gaza d’environ 322 millions de dollars. Cela incite davantage le Hamas à déclencher des guerres au cours desquelles il sait qu’Israël ripostera.

Si la communauté internationale veut vraiment aider les habitants de Gaza, il faudra purger l’influence du Hamas et restructurer complètement l’UNRWA n ce qui serait bien plus efficace que l’argent ou le béton.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News