🟦 ANNONCE 🟦

Yitzhak Herzog a pris la parole lors d’une réunion consacrée au 40e anniversaire du rabbin Zvi Yehuda Kook – l’événement était organisé par la municipalité de Jérusalem.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Lors de son discours, il a évoqué la mort d’Amar Assad, un Palestinien de 80 ans, laissé inconscient par le bataillon Netzah Yehuda après un raid sur un chantier de construction. Amar Asada est mort d’une crise cardiaque et n’a pas pu être sauvé. Herzog a déclaré qu’il y avait une leçon à tirer de l’incident (“la moralité juive ne peut pas accepter cela”) . Suite à ce moment très mal choisit, Herzog a été hué par le public. Certains participants ont quitté la salle en signe de protestation. Beaucoup ont crié: “Honte à vous !”

À la fin du discours, Herzog est revenu sur l’incident : « Je ne peux pas ignorer ce qui s’est passé ici il y a quelques minutes, et donc je vous le dis, nous devons apprendre à nous aimer et à nous connaître, car nous avons tous été créés à l’image de Dieu, et Assad pourrait être notre grand-père.”

Cette fois, il y eut de vifs applaudissements et de nombreux rires.

L’enquête sur la mort d’Assad est toujours en cours sous la pression des États-Unis, car le défunt était un citoyen américain. Sans ce fait, l’incident serait probablement passé complètement inaperçu.

Binyamin Netanyahou a quand à lui rendu un vrai hommage au Rav Kook avec le message suivant :

” Il y a quarante ans, un chef spirituel d’Israël est décédé- le chef de la yeshiva Merkaz Harav à Jérusalem, le rabbin Zvi Yehuda HaCohen Kook.

Rabbi Zvi-Yehuda représentait clairement le lien inséparable entre la Torah d’Israël, le peuple d’Israël et la Terre d’Israël. Ce faisant, il a poursuivi le chemin de son père, le rabbin Avraham Yitzchak HaCohen Kook, qui a été le grand rabbin d’Eretz Israël.

Les combattants des organisations clandestines qui se sont battus pour notre indépendance ont obtenu le soutien enthousiaste du rav Zvi-Yehuda. Certains d’entre eux, comme le commandant de l’Irgoun David Raziel, ont étudié dans sa yeshiva. Après la création de l’État, le Rav a encouragé ses étudiants à servir de manière significative dans l’armée israélienne.

Avec la libération du Kotel lors de la guerre des Six jours, le rabbin Zvi-Yehuda fut l’un des premiers à arriver. L’entreprise des implantations dans la patrie dans laquelle nous sommes retournés après la guerre a pris un grand essor grâce à la masse de ses étudiants.

Chaque année, le soir de l’unification de Jérusalem, je viens habituellement avec ma femme Sarah au rassemblement à la yeshiva Merkaz Harav. C’est un moment de grande émotion. Les murs de la yeshiva sont imprégnés de l’amour d’Israël des rabbins Kook – le père et le fils. Mon grand-père, le rabbin Natan Milikovsky-Netanyahu, les connaissait personnellement, et le rabbin Kook lui a même fait l’éloge avec des mots enthousiastes lorsqu’il est décédé il y à 87 ans.

La mémoire bénie des rabbins et de ces Tsadikim sera préservée à jamais au cœur de la nation, et leurs âmes continueront à être liées dans le Gouf aHaïm.”