Jeudi, le Mont du Temple sera fermé aux Juifs en raison de la fête musulmane de Lailat al Miraj et ne rouvrira pas aux Juifs avant dimanche matin.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La fête commémore le «voyage nocturne» que, selon l’Islam, le prophète islamique Muhammad a effectué pendant une seule nuit vers l’an 621 de notre ère. Selon les récits, Muhammad aurait voyagé sur le dos d’une bête blanche ailée ressemblant à un bébé-cheval, appelée Buraq jusqu’à la «mosquée Al Aqsa» (la mosquée la plus éloignée). Son ascension ultérieure dans les cieux est devenue connue sous le nom de Miʿraj . Le voyage et l’ascension de Muhammad sont marqués comme l’une des dates les plus célèbres du calendrier islamique.

Selon certaines interprétations de cette tradition, la mosquée Aqsa fait référence à la mosquée au dôme d’argent sur le bord sud du Temple Mount Plaza.

La mosquée sur le mont du Temple a été construite en 690 CE comme une petite maison de prière érigée par Umar, le deuxième calife du califat de Rashidun. Il a été reconstruit et agrandi par le calife omeyyade Abd al-Malik et achevé par son fils al-Walid en 705. Cela placerait la construction de la structure de prière originale et minimale 60 ans après la mort de Muhammad et 70 ans après la tradition islamique. Muhammad se rendant à la mosquée Aqsa.

🟦 ANNONCE 🟦

Il convient de noter que dans le récit du voyage nocturne, le Coran ne mentionne pas le nom de Jérusalem ni, en fait, l’emplacement de la mosquée de l’extrême, un détail important qui n’a été décrit que dans les interprétations du XXe siècle. En fait, le Coran déclare qu’après être devenu prophète, Muhammad n’a jamais quitté La Mecque ou Médine.

En tant que tels, les pays arabes sunnites ne désignent pas la fête comme une fête nationale, comme ils le font pour les autres fêtes musulmanes. La suggestion selon laquelle la mosquée Al Aqsa est, en fait, considérée comme insultante pour les Arabes sunnites.

Ce point a été expliqué par l’avocat et journaliste saoudien Osama Yamani dans un article publié dans Okaz , un important quotidien arabe saoudien, en novembre. Yamani a expliqué que les sunnites arabes interprètent la tradition de la mosquée Aqsa comme faisant référence à une mosquée de la ville d’Al Ju’ranah, près de La Mecque en Arabie saoudite, et non sur le mont du Temple à Jérusalem.

Yamani commence par expliquer que pendant la vie de Mohammad, Jérusalem s’appelait «Ilya», un nom qui lui avait été donné par les Grecs et adopté par les Romains. Il a été adapté à l’arabe. Le nom «Jérusalem» n’apparaît pas dans le Coran mais «Ilya» apparaît dans certains hadiths.

La mosquée décrite dans l’histoire du voyage nocturne de Muhammad s’appelait la mosquée Al-Aqsa (la plus éloignée) car il y a une autre mosquée dans la région construite par l’un des bienfaiteurs de Mohammad connue sous le nom de «al-Masjid al-Adna,« la mosquée proche ».

Le Dr Mordechai Kedar, maître de conférences au Département d’arabe de l’Université de Bar-Ilan, fait souvent référence au mythe selon lequel la mosquée Aqsa décrite dans le Coran est située à Jérusalem est une «fake news» et insulte les musulmans saoudiens car élever la mosquée sur le mont du Temple à un niveau d’importance et pourrait contester la centralité de la Mecque dans l’Islam .

« Au début de l’Islam, nous voyons que l’attribution de la sainteté au Mont du Temple a été critiquée comme une tentative d’introduire des concepts juifs dans l’Islam », a déclaré le Dr Kedar. Aujourd’hui, ce récit décrivant le voyage nocturne de Mohammad comme culminant à Jérusalem a été relancé, avancé par les Frères musulmans, le président turc Erdogan, le Qatar et d’autres mouvements islamistes cherchant à unir les musulmans et / ou les Arabes sous un califat qui cherchent à prendre le contrôle de Jérusalem. et utilisez-le comme une couronne.

C’est peut-être dans ce but politique que les dirigeants «palestiniens» ont récemment intensifié leur rhétorique incendiaire, avec divers reportages médiatiques sous des titres tels que « Des dizaines d’ israéliens prennent d’assaut le complexe d’Al Aqsa »

«La mosquée Al-Aqsa est le troisième site le plus sacré du monde pour les musulmans», prétendait à tort l’article. «Les Juifs appellent la région le ‘Mont du Temple’, affirmant que c’était le site de deux temples juifs dans l’Antiquité.»

Certains médias arabes ont affirmé que les visiteurs juifs du site «pratiquaient des rituels talmudiques devant la chapelle de la porte al-Rahma et le Dôme du Rocher».

L’Union internationale des érudits musulmans (IUMS) a appelé à consacrer vendredi, un jour après la fête musulmane, comme journée de soutien à la mosquée.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News