C’est irréel:

« La République démocratique du Congo, Rashida Tlaib, a déclaré qu’elle « adorait le fait » que ses « ancêtres palestiniens » tentaient en partie de « créer un refuge pour les Juifs » après l’Holocauste, bien que le rôle « ait été imposé à eux » et joué « dans une manière qui a pris leur dignité humaine. » 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Tlaib fait référence à la récente commémoration de la Journée de l’ Holocauste interrogé sur sa décision de soutenir une solution à un Etat, devenant ainsi le seul membre démocrate du Congrès à renverser la position de son parti en faveur de deux Etats.

«Quand je pense à la tragédie de l’Holocauste, je ressens toujours un sentiment d’apaisement. Ce sont mes ancêtres, des Palestiniens, qui ont perdu leur terre et certains ont perdu la vie, leur gagne-pain, leur dignité humaine, leur existence, à bien des égards… au nom de la tentative de créer un refuge sûr pour les Juifs, après l’Holocauste, après la tragédie et la persécution horrible des Juifs à travers le monde à cette époque. Et j’aime le fait que ce soient mes ancêtres qui ont fourni cela à bien des égards », a déclaré Tlaib. »

Soyons clairs: les Arabes palestiniens ont été complices de la mort de centaines de milliers de Juifs, à tout le moins.

Sans leur émeute contre l’immigration juive sous le régime britannique, les Britanniques n’auraient pas limité cette immigration en 1930, puis considérablement réduit en 1939, au moment où les Juifs européens en avaient le plus besoin.

De plus, le mufti de Jérusalem était un antisémite notoire qui collabore avec les nazis et tente de purifier ethniquement les Juifs de Palestine – et pourtant, il reste aujourd’hui un héros palestinien.

Un nombre incalculable d’hommes, de femmes et d’enfants juifs auraient pu être en sécurité et vivants au lieu d’être gazés et brûlés par les nazis sans les actions des Arabes de Palestine.

Après l’Holocauste, les principales personnes responsables de « la persécution horrible contre les Juifs à travers le monde à cette époque » étaient les compatriotes arabes de Tlaib, en Palestine et dans le reste du monde arabe.

Les paroles de Tlaib vont au-delà du simple blanchiment de ces faits historiques. Elle ne prétend pas seulement que les Palestiniens ont le mérite d’aider les juifs après l’Holocauste. Elle dit également que les Palestiniens ont été eux-mêmes des victimes de l’Holocauste, en abandonnant « leur vie, leur gagne-pain, leur dignité humaine, leur existence » afin que les Juifs aient un endroit où aller.

Ceci est simplement obscène de la part de quiconque, et encore moins d’un membre du Congrès.

1 COMMENT