Dans Arabi21, une écrivaine arabe, Zahrat Khadaraj, explique comment Israël aurait détruit des centaines de mosquées.

L’article est centré sur la mosquée Hassan Bek (ou Bey) à Jaffa. Mais elle ne développe pas son utilisation comme lieu de prière. Elle se concentre sur comment c’était un site militaire!

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Nous savions déjà que le minaret de la mosquée avait été utilisé pour abattre des Juifs en 1947, forçant les Juifs yéménites à devenir les premiers réfugiés de la guerre – avant le plan de partition.

Le minaret a également été utilisé en tant que tireur d’élite en 1948, documenté dans le Palestine Post et confirmé par Khadaraj:

Elle écrit: ‘La mosquée a un grand minaret utilisé par les moudjahidines comme poste de tireur d’élite lors de la défense de la ville contre les occupants sionistes’.

Comment les Juifs oseront-ils endommager une position de tireur d’élite !

En outre, Khadaraj affirme que le minaret a été construit dans un but militaire!Ajoutant que ce minaret a été construit à l’époque ottomane ‘à cause des complots planifiés par les Juifs de l’Empire ottoman et de leurs tentatives constantes de passer en contrebande des armes de la mer par Manshiyeh [Jaffa]’.

Je n’avais jamais entendu parler de juifs s’armant sous le régime ottoman, et cela semble complètement inventé. Mais cela montre que, pour les musulmans de Jaffa, il n’y avait pas de différence entre un site religieux et un site militaire, et la dimension militaire du site le rend encore plus important sur le plan religieux.

Au lieu de démolir ce minaret terroriste , Israël a autorisé sa reconstruction et celui-ci reste aujourd’hui à Jaffa. Pourtant, les Arabes l’utilisent comme exemple de la haine des musulmans par Israël.