La semaine dernière, Mohammad Assaf, «idole des jeunes» de l’UNRWA, s’est rendu dans la nouvelle ville arabe de Rawabi pour organiser un rassemblement en l’honneur de la nouvelle année scolaire de 321 000 étudiants originaires de camps de réfugiés de l’UNRWA répartis en Judée-Samarie, à Jérusalem et à Gaza. 

Nous avons dépêché une équipe de télévision pour couvrir cet événement, qui sera projeté cette semaine à l’ONU. Filmer un concert rock où une foule séduite par une chanteuse sexy n’a rien d’inhabituel. Qui n’a pas vu cela de son vivant? Quoi de neuf cette fois? 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Après tout, le chanteur qui balance la foule le fait dans l’esprit d’une agence des Nations Unies. Quel pourrait être le problème avec ça? Sauf que le message de cette idole jeunesse de l’UNRWA est que les Juifs doivent être éliminés de la Palestine et remplacés par des Arabes palestiniens, uniquement par des Arabes palestiniens.

Et où une telle agence obtient-elle son soutien? : Arabie Saoudite, Qatar et Emirats Arabes Unis. Mais aussi des principales nations démocratiques du monde – Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon, Norvège, Suisse, Suède, France, Espagne, Italie et Belgique. Tous ont fermé les yeux et fermé l’oreille à la «Voice of Judenrein», présentée si clairement par le jeune idole de l’UNRWA, Mohammad Assaf, qui est devenu la voix singulière de la trajectoire de destruction de l’UNRWA.