« Israël a toujours emprunté cette voie [de la liberté] dans un Moyen-Orient qui l’a longtemps rejeté. Dans une région où les femmes sont lapidées, les homosexuels sont pendus, les chrétiens sont persécutés, Israël se démarque. C’est différent. » avait dit le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au Sénat américain, en 2011.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Adam et Rami font partie des dizaines de membres palestiniens de la communauté du LTBGQ qui, au cours des dernières décennies, ont fui leurs maisons pour chercher refuge en Israël. Pourtant, leur sort est totalement ignoré non seulement par les organisations de défense des droits de l’homme, mais aussi par des personnes qui prétendent défendre les droits des homosexuels. Cela fait partie d’une histoire beaucoup plus maligne: quand Israël a l’air bien, la communauté internationale détourne le regard.

La haine d’Israël a aveuglé les gens au point de s’aligner sur leurs propres bourreaux.

alQaws a souligné que certains groupes palestiniens ont en fait célébré la menace policière contre la communauté LTBGQ, « soulevant (encore une fois) des questions inquiétantes concernant l’engagement de l’Autorité palestinienne en faveur des droits de l’homme ».

🟦 ANNONCE 🟦

Les gays palestiniens ont deux choix: cacher leurs préférences sexuelles et mener une double vie dans leurs villages, ou fuir en Israël et vivre comme des êtres humains normaux. Des groupes tels que Queers for Palestine, cependant, sont trop occupés à dénigrer Israël sur les campus universitaires et les rues de San Francisco pour tenir compte du sanctuaire dans lequel leurs amis palestiniens gays ont choisi de déménager.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News