Israël a menacé d’interdire les produits palestiniens de ses marchés si l’Autorité palestinienne ne mettait pas fin au boycott des veaux et des moutons israéliens qui avait débuté à la mi-septembre.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Israël ne permettra aucun boycott d’aucune sorte contre les produits israéliens », a annoncé samedi soir le major général Kamil Abu Rukun, coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires. Il a notamment expliqué que l’Autorité palestinienne n’avait pas permis à ses agriculteurs d’acheter des veaux et moutons de fermiers israéliens.

« En raison de la décision unilatérale de l’Autorité palestinienne, qui nuit aux économies des deux côtés, et après plusieurs enquêtes visant à résoudre le problème à différents niveaux, j’ai averti que si la situation ne redevenait pas à la normale, une grande partie des produits agricoles palestiniens ne pourront entrer en Israël « .

Le porte-parole du gouvernement palestinien, Ibrahim Melhem, a déclaré que les Palestiniens avaient le droit de diversifier les articles présents sur ses marchés, notamment en remplaçant les produits israéliens par des produits arabes, selon l’agence de presse palestinienne WAFA.

🟦 ANNONCE 🟦

Cette mesure est également conforme à la stratégie à long terme de l’Autorité palestinienne consistant à se désengager du marché israélien afin de protéger son «occupation» continue du territoire palestinien, a-t-il déclaré.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News