Ce dimanche, le Cabinet israélien du coronavirus s’est réuni pour aborder les mesures visant à réduire les cas dans le pays, à la suite de la dernière épidémie qui a causé la souche indienne. La session a réuni le Premier ministre Naftali Bennet et les ministres Lieberman, Lapid, Saar, Gantz, Bar-Lev, Horovitz, Barbani, Shasha Biton, Shaked, Elkin et Kahana.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un groupe de chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem et de l’hôpital Hadassah a émis sa recommandation avant la réunion. L’équipe a déclaré qu’il ne pouvait pas être déterminé sans ambiguïté si la raison de l’épidémie actuelle de coronavirus était due à la souche indienne ou à la suppression des restrictions ces dernières semaines.

Ils ont également déclaré qu’il n’est pas conseillé de gérer la crise du coronavirus en fonction des taux d’occupation des lits d’hôpitaux en raison de la protection des vaccins qui ralentit le taux de développement des symptômes.

Ils recommandent d’accélérer la vaccination chez les adolescents.

🟦 ANNONCE 🟦

Selon des chercheurs israéliens, « la volonté d’éradiquer le virus est irréaliste » tant que la pandémie continue de se propager à travers le monde.

Les moyens recommandés pour lutter contre le coronavirus sont : « Augmenter le taux de vaccination et la mise en place de mesures telles que l’utilisation de masques ou de passeports des personnes vaccinées », c’est-à-dire l’exclusivité d’entrée des sites et activités uniquement pour ceux qui ont terminé leur vaccination.

« Si les cas continuent d’augmenter, alors nous devrons envisager des mesures restrictives comme la limitation des réunions, notamment là où il y a des personnes non vaccinées », ont-ils indiqué.

Ils ont également recommandé de tester quiconque entre dans le pays et de revérifier après trois ou quatre jours.

Les villes jaunes reviennent

Les villes de Tel-Aviv, Kfar Saba et Herzeliya ont été classées « jaunes » en raison du nombre de personnes infectées. Hier, 115 personnes infectées ont été détectées dans 37 villes du pays, dont 18 sont rentrées de l’étranger. Binyamina est toujours considéré comme « rouge », tandis que Modiin et Kojav Yair sont « orange ».

D’autre part, l’Association des pédiatres d’Israël a publié un document dans lequel elle recommande la vaccination des mineurs. Selon ce qui précède, la vaccination est recommandée dès l’âge de 12 ans, avec l’indication que les parents et les adolescents doivent être informés de l’efficacité du vaccin, de l’importance de la prévention et de la sécurité des doses.

Le document précise que « selon la recommandation de l’Association de cardiologie infantile, les adolescents qui ont souffert de myocardite dans le passé ne devraient pas être vaccinés pour le moment », jusqu’à ce que les conclusions sur le sujet soient publiées.

Les adolescents qui se sont rétablis du coronavirus peuvent être vaccinés avec une seule dose, au moins trois mois après leur sortie, similaire à celle des adultes.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News