Des scientifiques britanniques ont publié les résultats d’une étude portant sur 43 patients ayant reçu une complication cérébrale après un coronavirus.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Parmi les patients de l’hôpital universitaire, il y avait des patients de 16 à 85 ans. Ils ont tous souffert de la maladie de différentes manières, certains sans aucun symptôme.

10 personnes ont eu des hallucinations, une dame a vu des lions et des singes dans son appartement. 12 ont eu une méningite, 8 ont eu un accident vasculaire cérébral, 8 autres ont souffert de lésions de l’artère coronaire.

De plus, pendant l’épidémie, le virus n’a jamais été détecté dans les méninges. Les scientifiques sont enclins à conclure que les lésions cérébrales ne sont pas causées par le virus lui-même, mais par la réponse immunitaire du corps à ce virus.

🟦 ANNONCE 🟦

La chose la plus dangereuse est que même les patients sans symptômes peuvent avoir une complication grave et il est plus difficile de les diagnostiquer.

Auparavant, les médecins ont découvert une complication possible du coronavirus chez les enfants, une réaction similaire au «syndrome de Kawasaki», dans laquelle une inflammation des vaisseaux sanguins se développe. La complication affecte tous les organes et peut entraîner la mort du patient.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News