Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accueilli samedi une importante délégation du Hamas à la veille de la visite du secrétaire d’État américain Mike Pompeo en Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La réunion était la dernière d’une série de réunions de haut niveau du Hamas en Turquie qui ont toutes été poussées par Erdogan et son équipe. Ankara est un partisan du Hamas, accusé d’avoir planifié des attaques contre Israël en Turquie. Le pays a donné la citoyenneté aux membres du Hamas, selon les comptes rendus des médias au Royaume-Uni.

Le Hamas et le parti au pouvoir en Turquie ont des racines dans les Frères musulmans, une organisation d’extrême droite religieuse et extrémiste. Des membres des Frères musulmans ont été accusés d’avoir des opinions antisémites.

🟦 ANNONCE 🟦

Le Hamas a salué la rencontre avec Erdogan samedi dans un communiqué de presse. La délégation comprenait le chef adjoint du Hamas Saleh al-Arouri, le chef du Hamas à l’étranger Maher Salah, le chef des religions arabe et islamique du Hamas Ezzat al-Rihiq et le représentant du Hamas en Turquie Jihad Yaghmor, a-t-il déclaré. Arouri est un terroriste recherché.

Le chef du Hamas, Ismael Haniyeh, «a félicité Erdogan pour l’avènement d’une nouvelle année Hijri, la découverte d’un nouveau champ de gaz naturel et la réouverture de la mosquée Aya Sofia». La mosquée a été ouverte dans ce qui avait été un musée et une église historique. C’est l’une des deux anciennes églises que le régime d’Ankara a récemment transformées en mosquées.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News