Deux politiciens australiens des deux principaux partis politiques australiens – l’un d’eux, l’ancien ambassadeur d’Australie en Israël et le député d’arrière-ban du gouvernement Dave Sharma – se sont embarqués pour un voyage au pays des rêves dans une rare démonstration de solidarité bipartite qui n’a rien à voir avec la politique intérieure australienne – mais implique l’éponyme « Peuple palestinien ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Sharma (Parti libéral) a appuyé une motion de Chris Hayes (Parti travailliste australien) qui comprend les paragraphes suivants :

Que cette Assemblée : (1) note que le 29 novembre 2021 est la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien telle que déclarée par les Nations Unies en 1977;
(2) reconnaît les droits inaliénables du peuple palestinien, y compris son droit à l’autodétermination et à un avenir fondé sur la paix, la dignité, la justice et la sécurité ;

Leur lien hypertexte du « peuple palestinien » clarifie de qui ces deux politiciens parlent :

🟦 ANNONCE 🟦

Le peuple palestinien (arabe : الشعب الفلسطيني‎, ash-sha’b al-Filasṭīnī), également appelé Palestiniens (arabe : الفلسطينيون‎, al-Filasṭīniyyūn ; hébreu : פָלַסְטִינִים‎) ou les Arabes palestiniens (arabe : الفلسطينيين العرب‎, al-Filasṭīniyyīn al-ʿarab), sont un groupe ethnonational[31][32][33][34][35][36][37] comprenant les descendants modernes des peuples qui ont vécu en Palestine de façon continue au cours des siècles et qui sont aujourd’hui largement culturellement et linguistiquement arabes.[38][39][40][41][42][43][44][45]

Cette définition est fabriquée – ignorant l’histoire, la géographie et la démographie en affirmant faussement l’existence d’un peuple palestinien dont les racines remontent prétendument à 3000 ans lorsque le peuple juif est entré dans la Terre promise (la région ne s’appelait pas Palestine jusqu’à ce que les conquérants romains inventent le nom au premier siècle pour la terre des Juifs) – plutôt qu’à l’année 1964 – lorsque le terme « Palestiniens » a été défini pour la première fois.

L’histoire est claire :

1. Le Mandat de la Société des Nations de 1922 pour la Palestine ne reconnaissait que les habitants arabes de Palestine comme faisant partie des « communautés non juives existantes en Palestine » dont les droits civils et religieux sans distinction de race ou de religion devaient être protégés sans tout droit politique à l’autodétermination.

2. Le plan de partage des Nations Unies de 1947 ne parlait que de deux États – l’un juif, l’autre arabe – pas d’État palestinien.

3. L’Organisation de libération de la Palestine – le seul porte-parole des Arabes palestiniens reconnu par la Ligue arabe depuis 1974 – a défini le terme « Palestiniens » pour la première fois dans l’histoire dans sa Charte fondatrice de 1964.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News