Les Juifs éthiopiens se désignent comme « Beta Israel » et considèrent le terme « Falasha » comme péjoratif.

« Falasha » signifie étranger, exilé, vagabond ou sans terre. Notes Wikipedia : « Le terme péjoratif Falasha, qui signifie » sans terre, errants « , a été donné à la communauté par l’empereur Yeshaq Ier au 15ème siècle, et doit être évité car extrêmement offensant . »

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il était déjà connu pour être offensant en 1988 comme mentionné dans cet article du Washington Post . La BBC a noté son offensive il y a vingt ans.

Pourtant, l’ Encyclopedia Britannica utilise encore « Falasha ». Il ne note même pas qu’il s’agit d’un terme offensant. Sa mise en ligne ayant été modifiée en début d’année, ils n’ont donc pas l’excuse de l’ Encyclopédie juive de 1906.

Peut-être pire, le site des étudiants de Britannica propose également une entrée pour « Falasha », qui enseigne aux enfants que le terme est acceptable.

C’est le racisme enchâssé dans la plus prestigieuse encyclopédie du monde.

(Les sites Web arabes palestiniens utilisent couramment le mot « Falasha »translittéré en arabe, et les violentes manifestations en Israël de la part de Beta Israel sont suivies de près par les médias arabes. Les Palestiniens souhaitent appeler la société israélienne raciste, sans se rendre compte que leur terminologie même est raciste.

Mais personne ne s’attend à ce que les Arabes respectent les normes occidentales en ne faisant pas référence à des personnes par des noms qu’ils trouvent offensants. La question de savoir pourquoi les Arabes sont tenus de respecter des normes plus basses que les Occidentaux, et pourquoi les gens seraient plus en colère à Britannica que les médias arabes palestiniens pour avoir utilisé le terme offensant, est un sujet pour un autre jour.)