La principale priorité budgétaire de l’Autorité palestinienne reste le paiement des terroristes et des familles de terroristes, par-dessus tout. 

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Mohammed Ashtayyeh a annoncé ce matin que tous les employés de son gouvernement continueraient à ne recevoir que 60% de leurs salaires ce mois-ci, l’Autorité palestinienne continuant de refuser d’accepter les tentatives d’Israël de restituer les recettes fiscales qui lui sont dues à moins qu’Israël ne paie les taxes. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La seule exception concerne les paiements aux prisonniers et à leurs familles, qui ont pour la plupart été condamnés pour activités liées au terrorisme. Ashtayyeh a souligné que ces paiements terroristes continueront à 100%.

La loi israélienne ne permet pas à Israël de transférer les quelque 6% de recettes fiscales affectées au paiement de terroristes et de leurs familles. Depuis qu’Israël a réduit ce montant de paiements, l’Autorité palestinienne a refusé d’accepter aucun paiement. 

Pour les personnes dont les frères ou les fils ont assassiné un enfant juif, leur salaire constitue la plus haute priorité et la source de revenu la plus sûre possible sous l’Autorité palestinienne. 

En outre, l’Autorité palestinienne continue de payer les « employés » de Gaza qui ne sont plus au travail depuis que le Hamas a pris le contrôle de la région il y a une décennie.