Palestinian policemen stand guard outside the headquarters of the Central Elections Commission in the West Bank town of El Bireh August 17, 2016. REUTERS/Mohamad Torokman - RTX2LI47

Selon le Jerusalem Post, dimanche, des sources palestiniennes ont déclaré que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont arrêté cinq hommes en Judée Samarie, soupçonnés d’être affiliés au Hamas. L’un des détenus, Ameed Shehadeh, est un journaliste de Shehem. Les sources ont déclaré qu’il avait été arrêté pour avoir critiqué l’AP dans un message sur Facebook.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Toujours à Shehem, les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont arrêté Qassam Sabbah, qui a récemment été libéré de la prison israélienne et Hussam Shtayyeh, étudiant à l’Université An-Najah.
À Hébron, le service de sécurité préventive de l’Autorité palestinienne a arrêté Muhab al-Juneidi une semaine après son mariage. Dans la ville de Salfit, Abdullah Abdel Fattah a également été arrêté par les forces de sécurité de l’AP.
La semaine dernière, les forces de sécurité de l’AP ont arrêté l’avocat de Naplouse Awni al-Sharif pour avoir «insulté» les dirigeants palestiniens sur les réseaux sociaux.
Selon les sources, les dernières arrestations s’inscrivent dans le contexte de la répression continue de l’Autorité palestinienne contre ses rivaux politiques en Judée Samarie, y compris ceux soupçonnés d’être affiliés au Hamas.

 

Voici la démocratie à la palestinienne !

Pendant ce temps, du côté de Gaza, la semaine dernière, des responsables palestiniens à Ramallah … ont déclaré que trois hauts militants du Fatah – Ahmad Naji, Mustafa al-Shannat et Shukri Abu al-Hosseen – avaient été convoqués pour interrogatoire par la Force de sécurité intérieure du Hamas.

🟦 ANNONCE 🟦

C’est aussi la démocratie des palestiniens de Gaza !

Ce samedi soir, les membres du Conseil révolutionnaire du Fatah auraient menacé de tuer quiconque se présente aux élections en dehors de l’ardoise officielle du Fatah. Les militants des droits humains ont critiqué le rapport, affirmant qu’il violait les lois fondamentales palestiniennes.
Encore une démocratie !
Les gens continuent de parler comme si les élections parlementaires palestiniennes prévues auraient lieu en mai et les élections présidentielles en juillet mais où sont les médias qui parlent de la « démocratie palestinienne »  ?
En effet, les chances sont de 10 contre 1 pour des élections législatives et de 50 contre 1 pour les élections présidentielles.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News