Au lieu d’assumer sa responsabilité d’arrêter les attaques terroristes dans les zones sous son contrôle, les Palestiniens continuent de violer les accords qu’ils ont signés avec Israël.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dans la bande de Gaza, l’Autorité palestinienne n’a pas pris de véritables mesures pour empêcher le Hamas de construire une infrastructure terroriste massive. Plus tard, le Hamas a utilisé son arsenal d’armes non seulement pour attaquer Israël, mais aussi pour renverser le régime de l’AP et prendre le contrôle total de la bande de Gaza.

Le même scénario se répète aujourd’hui en Judée Samarie, notamment dans les zones contrôlées par les forces de sécurité de Mahmoud Abbas.

C’est la logique tordue des dirigeants palestiniens : au lieu de dénoncer les terroristes pour avoir ciblé les Israéliens, comme ils se sont engagés officiellement et à plusieurs reprises à le faire, ils s’en prennent à Israël pour se défendre contre la vague actuelle de terrorisme.

Lorsqu’un haut responsable palestinien comme Habbash dit que les terroristes ont le droit de mener des attaques de « résistance », il leur dit en fait de continuer à viser les Israéliens. De telles déclarations ne sont pas seulement une violation des accords que les Palestiniens ont signés avec Israël, mais aussi une incitation à lancer davantage d’attaques terroristes contre les Israéliens.

Les dirigeants palestiniens, dans une politique connue sous le nom de « payer pour tuer », fournissent déjà des allocations mensuelles aux terroristes palestiniens… Les familles des terroristes de Naplouse bénéficieront également vraisemblablement de ces paiements.

L’approbation et la glorification du terrorisme par les dirigeants palestiniens ne sont pas une surprise. Ce qui est surprenant – et extrêmement troublant – est que les gouvernements étrangers qui fournissent une aide financière et politique à l’Autorité palestinienne, en particulier les Américains et les Européens, n’interpellent pas Mahmoud Abbas et les dirigeants palestiniens pour leur soutien public au terrorisme et leur violation continue des accords qu’ils ont volontairement signés avec Israël.

« Nous n’aurons pas recours aux armes, nous n’aurons pas recours à la violence », a déclaré Abbas dans son dernier discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, « nous n’aurons pas recours au terrorisme, nous combattrons le terrorisme ». Ses propos s’adressaient à la communauté internationale, et non à son propre peuple.

Le silence des Américains et des Européens face aux actions et à la rhétorique des dirigeants palestiniens équivaut à un feu vert donné à la fosse aux lions et aux autres terroristes pour qu’ils poursuivent leurs attaques terroristes.

Si l’administration Biden et les Européens croient qu’Abbas ou tout autre dirigeant palestinien va empêcher un terroriste d’assassiner des Juifs, ils se livrent à une auto-illusion stupéfiante.

The Lions’ Den est un nouveau groupe terroriste basé dans la ville cisjordanienne de Naplouse, contrôlée par l’Autorité palestinienne (AP). Le groupe se compose de dizaines d’hommes armés affiliés à un certain nombre de factions palestiniennes, dont le Hamas, le Jihad islamique palestinien et le parti au pouvoir, le Fatah, dirigé par le président de l’AP, Mahmoud Abbas.

L’AP, qui compte des centaines d’agents de sécurité à Naplouse, n’a pris aucune mesure pour contenir les terroristes de la fosse aux lions, qui ont revendiqué une série d’attaques par balle contre des soldats et des civils israéliens dans la région de Naplouse au cours des dernières années. semaines.

Au lieu d’assumer sa responsabilité d’arrêter les attaques terroristes dans les zones sous son contrôle, les Palestiniens continuent de violer les accords qu’ils ont signés avec Israël.

L’article XV de l’accord intérimaire israélo-palestinien de 1995 sur la Cisjordanie et la bande de Gaza stipule :

« Les deux parties prendront toutes les mesures nécessaires pour prévenir les actes de terrorisme, les crimes et les hostilités dirigés l’une contre l’autre, contre les personnes relevant de l’autorité de l’autre et contre leurs biens, et prendront des mesures légales contre les contrevenants. »

L’article XIV stipule :

« À l’exception de la police palestinienne et des forces militaires israéliennes, aucune autre force armée ne sera établie ou n’opérera en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. À l’exception des armes, munitions et équipements de la police palestinienne et de ceux des forces militaires israéliennes. , aucune organisation, groupe ou individu en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ne doit fabriquer, vendre, acquérir, posséder, importer ou autrement introduire en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza des armes à feu, des munitions, des armes, des explosifs, de la poudre à canon ou tout équipement connexe . »

La réalité sur le terrain montre cependant que l’Autorité palestinienne n’a pas honoré ses accords avec Israël.

Dans la bande de Gaza, l’AP n’a pas pris de véritables mesures pour empêcher le Hamas de construire une infrastructure terroriste massive. Plus tard, le Hamas a utilisé son arsenal d’armes non seulement pour attaquer Israël, mais aussi pour renverser le régime de l’AP et prendre le contrôle total de la bande de Gaza.

Le même scénario se répète aujourd’hui en Cisjordanie, notamment dans les zones contrôlées par les forces de sécurité de Mahmoud Abbas.

Depuis le début de l’année, un certain nombre de groupes terroristes, dont la fosse aux lions, ont émergé dans ces zones, sous le nez d’Abbas, qui semble peu disposé ou incapable de forcer ses forces de sécurité à poursuivre les terroristes. Ceci, bien sûr, est une violation claire des obligations des Palestiniens en vertu des termes des accords signés avec Israël.

Au lieu d’essayer de contenir les terroristes, Abbas et l’AP condamnent Israël pour les avoir arrêtés ou tués. Au lieu d’exhorter les groupes armés à mettre fin à leurs tentatives quotidiennes d’assassiner des Israéliens, les dirigeants palestiniens continuent de glorifier les hommes armés comme des « héros » et des « martyrs ».

Lorsque les forces de sécurité israéliennes ont finalement rattrapé et tué certains membres du groupe Lions’ Den à Naplouse, le porte-parole d’Abbas, Nabil Abu Rudaineh, a accusé Israël d’avoir commis un « crime de guerre » contre les Palestiniens. C’est la logique tordue des dirigeants palestiniens : au lieu de dénoncer les terroristes pour avoir ciblé les Israéliens, comme ils se sont engagés officiellement et à plusieurs reprises à le faire, ils s’en prennent à Israël pour se défendre contre la vague actuelle de terrorisme.

Mahmoud Habbash, le conseiller aux affaires religieuses d’Abbas, a décrit le meurtre des terroristes à Naplouse comme un « massacre odieux ». Habbash est allé plus loin en approuvant activement les attaques terroristes contre Israël en déclarant que les terroristes ont le droit de « résister » à Israël. Il convient de noter que les terroristes décrivent également leurs attaques contre les Israéliens comme une forme de « résistance ».

Lorsqu’un haut responsable palestinien comme Habbash dit que les terroristes ont le droit de mener des attaques de « résistance », il leur dit en fait de continuer à viser les Israéliens. De telles déclarations ne sont pas seulement une violation des accords que les Palestiniens ont signés avec Israël, mais aussi un ordre de lancer davantage d’attaques terroristes contre les Israéliens.

Un jour avant que les forces de sécurité israéliennes attaquent une base appartenant au groupe Lions’ Den à Naplouse et tuent l’un de ses commandants, le ministre de la Santé de l’AP, Mai al-Kaila, a ouvertement félicité les terroristes. Lors d’une visite à Naplouse, al-Kaila a déclaré : « Nous saluons et respectons la fosse aux lions et les familles des martyrs. »

Les « martyrs » font référence aux terroristes qui ont été tués par les forces de sécurité israéliennes après avoir perpétré des attentats terroristes contre des Israéliens. Les remarques du ministre montrent malheureusement clairement que les dirigeants palestiniens soutiennent et glorifient tout Palestinien qui portait des armes et choisissait de tuer des Israéliens.

Les dirigeants palestiniens, dans une politique connue sous le nom de « payer pour tuer », fournissent déjà des allocations mensuelles aux terroristes palestiniens emprisonnés par Israël et aux familles des terroristes qui ont été tués lors d’attentats. Les familles des terroristes de Naplouse bénéficieront également vraisemblablement de ces paiements.

La faction du Fatah d’Abbas continue également de faire l’éloge des terroristes. Monir al-Jaghoub, un haut responsable du Fatah en Cisjordanie, a fait l’ éloge d’Uday Tamimi, un terroriste qui a abattu une femme soldat israélienne à Jérusalem début octobre.

Un autre haut responsable du Fatah, Abbas Zaki, a également fait l’éloge du groupe Lions’ Den :

« Chacun de nous est un [membre de] la fosse aux lions. Chacun de nous est un [membre des] Brigades des martyrs d’Al-Aqsa [la branche armée du Fatah]. »

La direction palestinienne n’a évidemment aucun problème avec ses loyalistes du Fatah qui mènent des attaques terroristes contre Israël. Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, qui ont approuvé certains des terroristes de la fosse aux lions comme ses propres «combattants», appartiennent à la faction dirigée par Mahmoud Abbas.

L’approbation et la glorification du terrorisme par les dirigeants palestiniens ne sont pas une surprise. Ce qui est surprenant – et profondément troublant – c’est que les gouvernements étrangers qui fournissent une aide financière et politique à l’Autorité palestinienne, en particulier les Américains et les Européens, n’appellent pas Abbas et les dirigeants palestiniens pour leur soutien public au terrorisme et leur poursuite violation des accords qu’ils ont volontairement signés avec Israël.

« Nous n’aurons pas recours aux armes, nous n’aurons pas recours à la violence », a déclaré Abbas dans son dernier discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, « nous n’aurons pas recours au terrorisme, nous combattrons le terrorisme ». Ses propos s’adressaient à la communauté internationale, et non à son propre peuple. Depuis son discours, les Palestiniens vivant dans les zones contrôlées par les forces de sécurité d’Abbas ont perpétré des dizaines d’attaques terroristes contre des Israéliens.

Le silence des Américains et des Européens face aux actions et à la rhétorique des dirigeants palestiniens équivaut à un feu vert donné à la fosse aux lions et aux autres terroristes pour qu’ils poursuivent leurs attaques terroristes.

Si l’administration Biden et les Européens croient qu’Abbas ou tout autre dirigeant palestinien va empêcher un terroriste d’assassiner des Juifs, ils se livrent à une auto-illusion stupéfiante.

Bassam Tawil est un Arabe musulman basé au Moyen-Orient.

Source anglaise

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !