Le candidat démocrate aux élections présidentielles américaines, Joe Biden, a attaqué le président turc Recep Tayyip Erdogan, qu’il a décrit comme un « tyran » et plus qu’un simple président de la Turquie, déclarant son soutien à l’opposition turque afin de vaincre Erdogan aux prochaines élections.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le journal américain « New York Times » a cité Biden comme confirmant que les Etats-Unis doivent travailler plus sérieusement avec leurs alliés « pour isoler les actions d’Erdogan » dans la région, notamment en Méditerranée orientale et son exploration pétrolière là-bas.

Biden a appelé le président Erdogan à adopter une « approche très différente » dans le traitement des composantes de l’opposition turque, indiquant qu’il soutiendrait l’opposition au sein de la direction turque et les encouragerait à affronter Erdogan et à le vaincre lors des élections.

Biden a expliqué que le parti d’Erdogan avait perdu les élections locales à Istanbul, Ankara, Izmir, Adana, Antalya, Diyarbakir et Eskisehir.

🟦 ANNONCE 🟦

Concernant les relations russo-turques, Biden a souligné la nécessité pour la Turquie de comprendre que Washington ne continuera pas à jouer avec elle de la manière actuelle.

Biden a également attaqué Erdogan sur la question des Kurdes, disant: « La dernière chose que je pourrais faire est de me soumettre à Erdogan en ce qui concerne les Kurdes. »

Le journal turc « Ahwal » avait révélé plus tôt que Biden avait traité étroitement avec l’opposition turque pendant la deuxième présidence d’Obama et qu’il avait rencontré des journalistes et des militants lors de ses visites à Istanbul.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News