Le monde arabe est fatigué des Palestiniens, mais l’UE n’a pas d’autre atout en matière de politique au Moyen-Orient, à part son soutien aveugle aux Palestiniens. En effet, le seul point positif que l’UE a trouvé dans l’accord Israël-EAU est le report des projets d’Israël d’appliquer la souveraineté à certaines parties de la Judée et de la Samarie.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Rappelez-vous, il y avait des ministres des Affaires étrangères de l’UE qui jouaient avec l’idée d’appliquer des sanctions à Israël s’il procédait à une «annexion». Et maintenant, les États-Unis et les Emiratis ont réussi à trouver une idée complètement différente et beaucoup plus efficace qui favorisera une paix véritable et retardera la «condamnation».

Les Européens ne peuvent qu’espérer que le « plan d’annexion » sera entièrement annulé, sachant que cela n’arrivera que s’il y a un autre président américain à la Maison Blanche, et s’ils embrassent ceux du gouvernement israélien qui veulent empêcher toute déclaration de souveraineté . 

Il y a trois ans, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait besoin du soutien des amis d’Israël dans l’UE pour recevoir une invitation à une réunion des ministres des Affaires étrangères européens qui était organisée derrière le chef de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini. Aujourd’hui, Ashkenazi reçoit un accueil chaleureux de la part de l’actuel président de l’UE, l’Allemagne.

🟦 ANNONCE 🟦

Il y a eu des pays membres de l’UE, dont l’Allemagne, qui ont promu l’idée d’une normalisation progressive entre Israël et les États du Golfe. Cependant, il est peu probable qu’ils aient jamais pensé à un accord de paix entre une puissance économique comme les EAU et une puissance technologique comme Israël. La coopération entre les deux pays pourrait faire tomber les frontières, dans tous les sens du terme.

Cela pose aux Européens un autre problème: tout le monde dans l’UE n’est pas heureux de voir Israël rejoindre la concurrence pour le marché émirati, sans oublier que la coopération susmentionnée pourrait réduire l’efficacité de la pression économique que l’UE espérait utiliser pour influencer Israël.  Plus important encore, l’accord Israël-Emirats Arabes Unis renforce le front contre l’Iran et l’accord nucléaire de 2015, auquel les Européens s’accrochent aussi désespérément.

Si seulement l’Union européenne abandonnait son obsession anti-israélienne, elle réaliserait les grands avantages qui pourraient découler de l’accord entre les Israéliens et les Emiratis, en particulier en ce qui concerne la menace turque, qui augmente chaque jour. Peut-être que les vrais amis d’Israël à Athènes, Vienne, Prague et Budapest parviendront enfin à libérer l’Europe de sa pensée figée.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News