La centrale nuclĂ©aire de Tchernobyl, théâtre de la pire catastrophe nuclĂ©aire au monde en 1986, et ses systèmes de sĂ©curitĂ© ont Ă©tĂ© complètement arrĂŞtĂ©s, a rapportĂ© mercredi l’opĂ©rateur Ă©nergĂ©tique ukrainien Ukrenergo.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’usine « a Ă©tĂ© totalement dĂ©connectĂ©e du rĂ©seau Ă©lectrique », a dĂ©clarĂ© Ukrenergo dans un communiquĂ© sur sa page Facebook, ajoutant que les opĂ©rations militaires signifiaient « qu’il n’y avait aucune possibilitĂ© de rĂ©tablir les lignes ».

L’impact de la panne de courant n’Ă©tait pas immĂ©diatement clair.

Le 24 fĂ©vrier, la Russie a envahi l’Ukraine et s’est emparĂ©e de l’ancienne centrale Ă©lectrique, théâtre d’une catastrophe de 1986 qui a tuĂ© des centaines de personnes et rĂ©pandu une contamination radioactive en Europe occidentale.

Mardi, l’Agence internationale de l’Ă©nergie atomique (AIEA), un organisme de surveillance de l’ONU, a dĂ©clarĂ© que l’usine avait cessĂ© de transmettre des donnĂ©es et a fait part de ses inquiĂ©tudes concernant le personnel travaillant sous surveillance russe.

La situation des effectifs « s’aggravait », a dĂ©clarĂ© l’AIEA, citant l’autoritĂ© de rĂ©gulation nuclĂ©aire ukrainienne.

L’ancienne usine est situĂ©e dans une zone d’exclusion qui abrite des rĂ©acteurs dĂ©classĂ©s et des installations de dĂ©chets radioactifs.

Plus de 2 000 personnes travaillent encore à la centrale, ce qui nécessite une gestion constante pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire.

Le directeur gĂ©nĂ©ral de l’AIEA, Rafael Grossi, a appelĂ© mardi « les forces qui contrĂ´lent effectivement le site Ă  faciliter d’urgence la rotation sĂ»re du personnel sur place ».

Il a Ă©galement rĂ©itĂ©rĂ© son offre de se rendre Ă  Tchernobyl ou ailleurs pour assurer « l’engagement Ă  la sĂ©curité » des usines ukrainiennes de tous les cĂ´tĂ©s.

 

Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.

 

SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)