Les Malaisiens agitent leur drapeau (et celui du groupe terroriste FPLP) à l'endroit le plus sacré du judaïsme
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Quelques écrivains israéliens ont conseillé à la droite israélienne de ne pas craindre le plan de paix de Trump. Ne soyez pas «puristes», insistent-ils. Ne vous inquiétez pas tellement de la composante État palestinien. Les Palestiniens diront non ou ne respecteront pas les conditions.

Ces écrivains ont tout à fait tort à ce sujet, alors que les Israéliens s’opposant courageusement au clin d’œil de Trump-Netanyahu au futur statut « d’État » de l’Autorité palestinienne ont tout à fait raison.

Un État a toujours le droit d’être pleinement militarisé. Toujours. Même si le certificat de naissance de l’État est clairement estampillé «démilitarisé», l’État nouveau-né devient pleinement indépendant à la naissance. Ainsi, même un État naissant a le droit, même immédiatement, de s’autonomiser et de s’armer.

Par la suite, Israël (ou même l’ensemble de la communauté internationale) n’a jamais le droit de dissoudre cet État armé. En bref: vous ne pouvez pas «divorcer» ou «rétrograder» un État. Le statut d ‘«État» est irréversible.

Mais pourquoi ne pas «compter sur» les Palestiniens pour dire non? N’est-il pas bien connu que les Palestiniens ne veulent pas vraiment d’un État; qu’ils ne manquent jamais une occasion de manquer une opportunité? Israéliens, méfiez-vous. Préciser ce que veulent «les Palestiniens» est aussi futile que décrire ce que veulent «les Israéliens».

Considérez le fait que c’est notre patrie, pas celle des  Arabes et pas une seule nation au monde ne donnera sa patrie à ses ennemis à moins d’être vaincue sur le champ de bataille. Même sur ce fait très fondamental, tous les Israéliens ne sont pas d’accord.

Donc, même en ce qui concerne les bases, tous les «Israéliens» ne veulent pas la même chose. Il en va de même pour nos voisins arabes. Oui, certains négociateurs arabes peuvent en effett pour sauver la peau d’Israël , dire non au futur «État palestinien». Mais nous savons aussi que certains négociateurs arabes peuvent dire oui, comme les Arabes qui, dans les années 1920, ont daigné accepter le vaste État palestinien qui existe déjà (en Jordanie).

Pourtant, certains Arabes (ou «Palestiniens») ne veulent pas vraiment d’État. Les Arabes qui ont négocié avec Israël en 1998 se sont vu offrir un «État palestinien» sur un plateau d’argent et ont refusé. Peut-être qu’ils, et certains aujourd’hui, veulent simplement éponger Israël, ou tromper leurs propres frères de financement étranger de nations crédules tout en se tapissant les poches.

Cet article a été rédigé par un groupe de dirigeants de Judée-Samarie: Nir Bartel, président du conseil d’Oranit; Shai Rosenzweig, chef du conseil d’Alfei Menashe; Eli Shaviro, maire d’Ariel; Assaf Mintzer, chef du conseil local d’Elkana; Haim Mendel Shaked, chef du conseil local de Har Adar, Arie Cohen, chef du conseil local de Megillot et Oded Revivi, chef du conseil local d’Efrat.

Nous sommes au précipice d’un moment historique de reconnaissance internationale de la souveraineté israélienne sur la terre juive de Judée-Samarie.

Nous nous tenons comme le Congrès sioniste et la direction du «Mouvement des localités» de Yishuv immédiatement après les recommandations de la Commission Peel de 1937. Nous nous tenons comme les dirigeants du Yishuv après le vote de l’ONU en novembre 1947 sur le plan de partition.

La différence essentielle n’est pas seulement dans la quantité de biens immobiliers en discussion pour une patrie juive proposée, mais dans l’approche de notre direction. Aujourd’hui, nos dirigeants ourlent. Dans le passé, ils sont descendus dans la rue – non pas pour protester – mais pour danser alors qu’ils se réjouissaient de la reconnaissance et de la légitimité offertes par la communauté internationale pour la formation d’un État juif.

Maintenant c’est notre tour. Les dirigeants du mouvement des implantations en Judée-Samarie doivent être reconnaissants de la reconnaissance et de la légitimité offertes par le pays le plus puissant du monde. Nous devons être reconnaissants et nous réjouir de l’accord du siècle.

L’Accord du siècle est un test déterminant pour le leadership de la Judée et de la Samarie. Ce sont les dirigeants qui doivent finalement accepter ou rejeter le plan existant. Ce sont eux qui doivent se tenir devant leurs électeurs et présenter ce que le plan peut et ne peut pas garantir. Ce sont eux qui doivent dire ce qui se fait pour le bien de la Judée et de la Samarie, et ce qui est pour le bien de l’État.

C’est le leadership qui doit expliquer que même si nous ne pourrons pas réaliser le rêve entier ici et maintenant, nous pouvons certainement prendre des mesures pour le réaliser. Ils doivent expliquer que, bien que nous nous opposions à un État palestinien et que nous voulons plus que ce qui est offert, nous disons néanmoins oui à l’Accord du siècle, car nous voulons garantir la souveraineté et l’application immédiate de la loi israélienne dans la mesure du possible.

Inscrivez vous au RSS
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://cqvc.online/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://cqvc.online/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter à Infos-Israel.News

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !