Il y a quelques semaines, l’Autorité des antiquités israéliennes a annoncé la découverte majeure d’une ville entière datant d’il y a 9 000 ans, près de Jérusalem. 

Comme la ville était antérieure aux temps bibliques, il est évident que ce n’est pas une fouille qui a permis de découvrir des objets juifs. 

Ce n’est pas vraiment une révélation pour ceux qui ont une connaissance passagère de la Bible. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’archéologue Abeer Ziad d’Al-Jazeera a examiné le site et – wow – a découvert qu’il était assez vieux et prétend que le peuple néolithique qui y vivait était, bien sûr, des « Palestiniens! » 

L’article dit:

Elle a estimé qu’il s’agissait d’une preuve que les Palestiniens vivaient dans la région depuis des milliers d’années, ce qui réfutait les affirmations sionistes selon lesquelles le peuple juif était un peuple autochtone.Elle a expliqué qu’il existe des vestiges de la Palestine « qui remontent à cent mille ans et cette nouvelle découverte est la preuve de l’existence de civilisations et de cultures et de peuples successifs qui ont précédé la présence juive – si elle est prouvée – de longue date ».
Malheureusement pour Ziad, ces civilisations ont toutes disparu et le peuple le plus âgé qui reste est bel et bien les Juifs. C’est exactement pourquoi les Palestiniens prétendent être à la fois Arabes et Cananéens ou Jébusiens alors que le sujet est Jérusalem (et non pour les Girgashites ou les Hittites, pour une raison quelconque).