Leon Schwarzbaum est l’un des derniers survivants d’Auschwitz, le camp d’extermination nazi que la chancelière Angela Merkel visitera pour la première fois vendredi .

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

À 98 ans, il dit que son « devoir envers les morts » est de témoigner de ce qui lui est arrivé.

«J’ai eu la chance de survivre . Ma famille ne l’a pas eu », a déclaré Schwarzbaum à l’AFP lors d’une interview dans son élégant appartement à la périphérie de Berlin.

Schwarzbaum est envoyé à Auschwitz, en Pologne occupée, à 22 ans. Ses parents sont tués au gaz le jour de leur arrivée au camp, en juillet 1943.

Au total, 35 membres de sa famille ont été tués.

Schwarzbaum a survécu deux ans à Auschwitz, travaillant comme travailleur forcé pour Siemens, jusqu’à ce qu’il soit kidnappé par les troupes nazies qui s’enfuient au fur et à mesure que les Alliés avancent.

Parmi les choses terrifiantes qu’il a vues, une image de prisonniers emmenés dans les chambres à gaz l’a hanté toute sa vie.

«Des personnes nues dans un camion, les bras en l’air priant vers le ciel.

Ils pleuraient, dit-il.

Un soleil froid brille à travers les fenêtres de l’appartement de Schwarzbaum, qui regorge de meubles anciens, de peintures et de souvenirs d’une vie.

Protégez vos yeux du soleil avec une main ridée tout en vous rappelant les actions des paramilitaires SS qui ont dirigé Auschwitz.

« Les SS étaient là pour enlever les noms des gens, pour détruire leur existence », a-t-il déclaré.

Ils ont essayé de réduire Schwarzbaum à un numéro de prisonnier.

Il lève la manche gauche de son pull en laine pour montrer le tatouage sur son bras: « 132 – 6 – 24 ».

Schwarzbaum, qui est juif, a grandi à Bedzin, une ville située à environ 60 kilomètres d’Auschwitz.

Il l’a visitée il y a quelques années et l’affiche d’un documentaire sur son retour est suspendue à la cheminée.

Mais il n’a jamais voulu y retourner.

Malgré les souvenirs douloureux, il a déménagé à Berlin après la guerre, car il avait des amis.

« Maintenant, ils sont ma famille », a-t-il déclaré.

À Berlin divisé, il est tombé amoureux de la femme qui est devenue sa femme et a ouvert un magasin d’antiquités devant le grand magasin KaDeWe.

Sa femme, décédée en 2012, lui sourit toujours d’une photo encadrée devant lui.

Pendant des décennies, Schwarzbaum a gardé son histoire pour lui.

« Je ne savais pas à qui je pouvais parler de ces monstruosités », a-t-il déclaré.

Personne ne voulait entendre les survivants.

Mais dans les années 1970, une fête de mariage au lac Wannsee, juste à l’extérieur de Berlin, ramena l’horreur.

Quelqu’un assis à côté de lui à la fête a demandé: «Où étiez-vous pendant la guerre, mon ami? J’étais dans la SS ”.

La femme de Schwarzbaum répondit pour lui: « Mon mari était à Auschwitz. »

« Il n’y a pas de pardon »

Dans ses dernières années, Schwarzbaum a commencé à témoigner plus fréquemment auprès des jeunes générations et devant les tribunaux.

Image associée

En février 2016, il a raconté son histoire lors du procès du garde d’Auschwitz Reinhold Hanning, âgé de 93 ans, l’une des dernières de l’ère nazie.

Schwarzbaum est sorti profondément déçu.

Hanning n’a pas parlé pendant les audiences, il a seulement fourni une confession écrite.

Quelques minutes avant le verdict qui l’a condamné à cinq ans de prison, Schwarzbaum lui a remis une lettre qu’il lit maintenant, assis au bord de son canapé.

«Il n’y a pas de pardon. Seules les personnes que vous avez tuées en tant que membre des SS peuvent pardonner », a-t-il écrit.

Hanning n’a pas répondu à la lettre. Il est mort en 2017.

Le 27 janvier, en raison du temps glacial, Schwarzbaum n’ira pas à Auschwitz pour les cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la libération du camp.

Quelques jours plus tard, il fêtera ses 99 ans.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !