🟦 ANNONCE 🟦

« Cette semaine, lorsque les bougies de Hanouca seront allumées, je célébrerai mon propre miracle de Hanouca. Une balle aurait du exploser dans ma tête, mais elle est simplement restée coincée dans la pointe de mon arme et a arrêté son impact sur ma tête – ce qui aurait sûrement mis fin à ma vie au cœur du camp de réfugiés de Jénine » a dit  le sergent Shani P., un tireur d’élite de l’unité d’infiltration de la police de Judée Samarie.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Le sergent Shani E., 20 ans, est arrivé à l’unité après un an du cours de pilotage et il y a environ quatre mois, il est devenu un combattant à part entière dans le rôle de tireur d’élite. L’activité dans le camp de réfugiés de Jénine et dans la région est devenue la routine quotidienne d’E. et de ses amis au cours des derniers mois dans le cadre de l’opération « Breaking the Waves ».
« Je suis conscient qu’il y a un danger pour ma vie et celle de mes amis dans l’activité opérationnelle », a déclaré le sergent E., « mais l’histoire de la balle m’a montré à quel point j’étais proche de la mort, et seul le miracle de Hanouca et la providence divine m’ont maintenu en vie. »

Un combattant et l'arme dans laquelle se trouve la balle

Il y a environ une semaine, une équipe de tireurs d’élite de l’unité d’infiltration est arrivée au camp de réfugiés de Jénine dans l’obscurité. « Nous nous sommes positionnés à un endroit stratégique sans être reconnus. Notre travail était d’identifier la source des tirs sur la force combattante qui procède à la capture des personnes recherchées à l’intérieur du camp de réfugiés, et de la neutraliser. »
Le commandant de l’unité, le sénateur D., est un combattant avec beaucoup d’expérience et d’opérations. » J’ai entendu un grand bruit et immédiatement après cela, la vitre d’une fenêtre s’est brisée, et j’ai immédiatement compris que c’était un tir sur nous.  » dit-il, » Dans ces secondes, le combattant E. a volé en arrière. J’étais sûr que c’était lui, j’ai perdu le combattant qui a pris une balle. »
« Des éclats de verre ont volé vers moi et je suis reparti », ajoute E., « je me suis rendu compte que j’avais reçu un coup de feu ou une bombe lancée sur nous. Immédiatement après l’explosion, j’ai senti une chaleur au visage, j’ai posé mes mains sur mon visage et j’ai senti un petit éclat dans la région de la joue. Le commandant m’a demandé si j’allais bien, j’ai immédiatement dit oui, et nous sommes descendus en position couchée de peur que le barrage continue vers nous.
« J’ai essayé de repérer un signe d’une balle frappant le mur et je ne l’ai pas trouvé », a déclaré le sénateur D. « Le combattant allait bien, alors j’ai abandonné parce que je ne voulais pas allumer la lumière et être exposé, alors que j’avais estimé qu’une balle venant  de passer entre moi et lui. Nous avons continué l’activité. Quand nous sommes revenus, j’ai en fait laissé le soldat A. dire la bénédiction de remerciement pour avoir été sauvé de la fusillade et nous avons tous répondu Amen. » Les soldats ont continué leur vie quotidienne dans l’unité.
Quelques jours plus tard, l’unité s’est rendue à un concours national de tir d’unités d’élite. « Il a pointé du doigt l’accessoire porté sur l’arme du sniper, avec lequel on se focalise sur la cible à une distance de plusieurs centaines de mètres. « 
 » Je ne comprenais pas pourquoi, alors j’ai démonté l’arme. Puis j’ai été étonné de trouver une balle à l’intérieur de mon arme. J’ai réalisé que je vivais dans un miracle. La balle que nous cherchions sur le mur et que je ne trouvait pas s’etait coincé dans le pistolet qui se trouve sur l’arme. Si la tête n’avait bougé que d’un centimètre ici ou là, la balle aurait fini dans mon crane. »
Le soldat A. est impitoyable malgré le miracle qui s’est produit et demande d’abréger l’entretien avec lui car « je suis en plein briefing pour entrer en activité dans le secteur de Jénine ». Quelques heures plus tard, il était de nouveau au cœur de l’activité opérationnelle dans le camp de réfugiés, là où s’est produit son propre miracle .
 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !