À la veille de la première guerre du golfe, basée sur des matériaux qui n’étaient pas tous authentiques, et dans un sentiment très réel de l’anxiété koweïtien, l’opinion publique américaine a été exposée à l’angoisse de ceux qui vivaient sous le danger que Saddam Hussein envahit ses paiements

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Lorsque le président George HW Bush a déclaré que les États-Unis ne resteraient pas les bras croisés et enverraient des forces militaires dans la région, le soutien de l’opinion publique américaine a monté en flèche. Ceci en dépit du fait qu’aucun Américain n’a nié que Bush ait profité de la guerre. Après tout, toute guerre juste est profitable aux entreprises d’armement ou aux politiciens.

Mais Bush a appris à l’Amérique que ses valeurs étaient bafouées – l’honneur national, l’honneur personnel, l’honneur libéral et l’honneur démocratique – et qu’il y a des moments où il faut combattre l’ethos du mal au nom de l’ethos du bien. .

Les études ont révélé que les Américains continuaient à soutenir la guerre, même après avoir appris que certaines des histoires d’horreur publiées sur les actions des Irakiens au Koweït étaient exagérées et qu’il était douteux que Saddam Hussein ait même des armes non conventionnelles.

Des études médiatiques d’après-guerre ont démontré le pouvoir du leadership : lorsque le leadership est déterminé et charismatique, il est émouvant et convaincant. La « société libérale » qui est « sensible à la perte », qui est « apathique » ou « individualiste » ne l’est pas nécessairement.

Il est au pouvoir du leader de façonner les agendas et la psychologie des masses. C’était alors et c’est encore aujourd’hui. Mais aucun dirigeant n’est intervenu dans le vide actuel, et ceux qui sont censés être les modèles du monde libre, qui sont censés se battre pour leurs valeurs, ont plutôt choisi d’être, au mieux, des experts ou des analystes de l’opinion publique. .

Ce week-end, nous avons assisté à l’une des plus faibles démonstrations de leadership des médias. Au début, c’est le président Joe Biden qui, comme s’il était un expert de CNN, s’est dit « convaincu » que Poutine envahira l’Ukraine dans les prochains jours, pour éveiller l’opinion publique non pas dans le monde, mais parmi le public. Américain. Il a même envoyé Ned Price, le porte-parole du département d’État, agir également en tant qu’expert.

La réaction de Price à l’accumulation des forces russes à la frontière a été : « J’étais moi-même soldat… Vous ne faites pas ce genre de chose sans raison et vous ne le faites certainement pas si vous vous préparez à faire vos valises. lève-toi et rentre chez toi. »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, grand admirateur de Winston Churchill, est allé plus loin lorsque, dans une série d’interviews, il a estimé que non seulement la Russie envisageait d’envahir l’Ukraine depuis la région du Donbass à l’est, mais aussi qu’il était probable que il envahirait à la fois depuis la Biélorussie et les environs de Kiev.

Il s’agit d’environ deux dirigeants qui, s’ils avaient prononcé des discours parallèles affirmant que le monde libre est en danger et qu’ils avaient décidé que leurs armées feraient tout le possible pour arrêter cette folie russe, ils auraient probablement reçu un soutien populaire sans précédent. Seulement, cette fois, ils se sont contentés d’orgueil, espérant ou peut-être même implorant des réactions spontanées de groupes civils ou de vétérans qui les suppliaient d’agir. Ils n’ont pas pensé un instant, à Dieu ne plaise, à faire quoi que ce soit de proactif.

Ce ne sont pas des leaders qui créent un agenda. Au mieux, ils sont des lecteurs de l’agenda public, marchant légèrement pour créer une petite expérience et voir si leurs résultats leur donnent la légitimité d’envoyer une autre équipe ou de déclarer plus de sanctions. Il semble que Biden et Johnson ne soient pas conscients du fait que les dirigeants ont le pouvoir de façonner le cadre, le ton, la position et la psychologie politique du public et des médias. Au lieu de cela, ils fuient le leadership aussi vite que le vent peut les emporter.

Nous devons terminer ici par une note sur le royaume israélien : si nous sommes confrontés à un précipice similaire, au danger d’une invasion sur plusieurs fronts ou à une attaque de missiles à laquelle il est difficile de résister, nous ne devrions pas nous attendre à une aide automatique de la part d’amis qui appellent eux-mêmes les mêmes alliés. Ils se tourneront vers l’opinion publique de leur pays et expliqueront l’angoisse d’Israël, expliqueront que des Juifs pourraient bientôt être massacrés à Jérusalem.

Ils vont sonder l’opinion publique pour voir si cela se traduit par un rassemblement à Washington les implorant d’envoyer une sorte d’aide à la seule démocratie du Moyen-Orient. Nous obtiendrons de la sympathie et de l’empathie, mais jusqu’à ce que nous obtenions une véritable aide militaire, nous devrons l’aspirer, nous devrons affronter l’enfer pour nous-mêmes.

Source : Israël Hayom

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !