Après la noyade de migrants gazaouis au large des côtes grecques le 6 novembre, le mouvement « Nous voulons vivre », qui a débuté en 2019, a refait surface pour exiger une vie décente pour les Gazaouis.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le 21 novembre, le mouvement a annoncé qu’il continuerait à manifester. « L’augmentation des prix vide nos poches au milieu des taxes et des péages illégaux et inhumains que le gouvernement de facto prend par la force. »

L’utilisateur de Twitter « Oncle Hassan » a tweeté le 25 novembre : « Nous, Gazaouis, voulons un pays ouvert comme autrefois pour pouvoir travailler en Judée Samarie et en Israël. Nos jeunes sont devenus de la nourriture pour poissons lors de leur émigration de Gaza à la recherche d’une vie décente. »

Le coordinateur de la protestation Azmi al-Shuyukhi a déclaré à Al-Monitor : « Nous disons aux seigneurs des palais et des hôtels et aux sultans au pouvoir à Gaza que la révolution des affamés à Gaza peut exploser à tout moment… Ce gouvernement a affamé, humilié et privé les gens de leur capacité à subvenir aux besoins de leurs enfants. 

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News