La semaine dernière, sous la pression israélienne, certaines banques arabes faisant des affaires dans les territoires ont cessé de verser des allocations et des salaires aux anciens prisonniers et aux familles des prisonniers actuels.
Aujourd’hui, le Premier ministre palestinien a répondu aux nouvelles dans son discours lors de l’ouverture de sa réunion hebdomadaire du cabinet.
Mohammad Shtayyeh a commencé en disant que « l’occupation lance une campagne de terreur au sujet des paiements aux prisonniers en utilisant une attaque légale contre les banques. Les paiements aux prisonniers sont sacrés pour nous et nous n’accepterons pas les actions d’Israël …. Nous recherchons des solutions qui protègent les paiements aux détenus d’une part et protègent les banques de la menace d’occupation d’autre part. « 
Il est intéressant de noter qu’un sondage réalisé au début de cette année a montré que les Palestiniens ne soutiennent pas autant le paiement des prisonniers et de leur famille que par le passé. Une enquête réalisée en février par le Washington Institute a  montré que 68% des Palestiniens de Judée Samarie conviennent que les prisonniers ne méritent pas de paiements supplémentaires de la part du gouvernement, une énorme augmentation par rapport aux 43% qui avaient cette opinion l’année dernière.
La mauvaise nouvelle est qu’Israël a rétabli tout l’argent retenu pour le paiement des prisonniers – et plus – la semaine dernière, avec un prêt de 800 millions de shekels à l’Autorité palestinienne pour aider sa crise économique. Ces prêts ne devraient généralement pas être remboursés. Donc, alors qu’Israël ne veut pas d’une AP instable, ce qui est compréhensible, l’Autorité palestinienne dit explicitement qu’elle continuera à accorder la priorité aux terroristes à payer pour tout autre besoin, y compris la lutte contre le COVID-19.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News