Le voyage prévu du coordinateur coronavirus (projecteur) prof. Salman Zarka à Ouman a provoqué l’indignation du public, des politiciens et des hauts fonctionnaires du ministère de la Santé.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’autre jour, il a été décidé que Zarka se rendrait en Ukraine pour superviser le dépistage des pèlerins sur la tombe du rabbin Nachman sur place en coordination avec les autorités sanitaires locales.

Dimanche matin, les médias ont rapporté des critiques au ministère de la Santé concernant le voyage d’affaires ukrainien du projecteur. Un haut responsable du ministère de la Santé a déclaré dans une interview avec Ynet que le ministère « sans exception, est indigné par le voyage de Salman Zarka en Ukraine, comme si les problèmes avaient déjà pris fin ici ». « Même s’il découvre des problèmes sur place, quelles opportunités a-t-il là pour améliorer la situation ? Il semble que l’essentiel dans son voyage soit de se promouvoir. »

D’autres sources ont également déclaré que tant que l’incidence dans le pays est élevée, il n’y a aucune excuse professionnelle pour se rendre à Uman.

🟦 ANNONCE 🟦

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a déclaré dans une interview à 103FM dans la matinée qu’il était au courant du mécontentement à ce sujet, mais a rejeté les critiques. « Je ne pense pas qu’il puisse faire ce qui se passe au festival Panjoy (un festival qui se tient à Eilat – ndlr). Sa présence au festival n’aurait rien changé. Il est impossible d’arrêter ces foules, et encore plus cela ne peut pas être fait par une seule personne. »

Les politiciens expriment également leur mécontentement. Le député de Tikva Hadash Meir-Yitzhak Alevi (ancien maire d’Eilat) a déclaré dans une interview à Galei Tsahal dans la matinée : « Un tel voyage longue distance du projecteur sur le coronavirus ne fera rien de bon. C’est trop loin ».

Salman Zarka lui-même, dans un commentaire sur les critiques, a déclaré qu’il se rendait à Ouman sur ordre du Premier ministre, du ministre de la Santé et du directeur général du ministère. Il a ajouté qu’il prenait le pouls de ce qui se passait en Israël – hier, il était au match de l’équipe nationale israélienne au stade de Haïfa et a personnellement vérifié le degré de respect des règles et la fiabilité du contrôle.

Pendant ce temps, le pèlerinage hassidique à Ouman prend de l’ampleur. Chaim Witshandler a déclaré à une station de radio militaire d’Ouman qu' »il y a déjà 25 à 30 000 personnes là-bas, et les pèlerins continuent d’arriver sans s’arrêter ».



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News