Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Saeb Erekat, de l’OLP, a profité de Pessah pour envoyer un message politique anti-israélien, antisioniste et haineux sous le couvert de «l’amour».

« La Palestine est la terre des prophètes et des saints et Jérusalem représente le cœur de chacun d’eux. Pour ceux qui célèbrent Pâques, il représente un message d’espoir où la vie bat la mort. Ce message d’espoir s’est répandu dans le monde depuis Jérusalem. Les trois religions monothéistes partagent un message d’amour, d’espoir et de coexistence. L’utilisation de la religion, des livres saints et des arguments religieux pour justifier la haine, les violations et les crimes de guerre va à l’encontre de la tradition inscrite dans les valeurs de ces religions. La Sainte Bible, qui enseigne l’amour, a été utilisée par les responsables israéliens et américains pour justifier l’oppression contre la terre et le peuple de Palestine et, en fin de compte, pour préconiser l’annexion illégale de notre pays.Ceux qui croient en l’humanité et en particulier ceux qui célèbrent le message d’amour et d’espoir issu de Pâques ne peuvent que dénoncer de tels actes. »

Vraiment ? Où était la dénonciation par Erekat de la déclaration de Naim Ateek , président du Centre de théologie œcuménique de libération de Sabeel , lorsqu’il a dit dans son message de Pessah – lors d’une vague d’attentats terroristes meurtriers contre des Juifs en 2001 :

 » Alors que nous approchons de la Semaine Sainte et de Pâques, la souffrance de Jésus-Christ aux mains de pouvoirs politiques et religieux pervers il y a deux mille ans se vit à nouveau en Palestine . Le nombre de Palestiniens et d’Israéliens innocents qui ont été victimes de la politique de l’État israélien est en augmentation.

Ici en Palestine, Jésus parcourt à nouveau la via dolorosa. Jésus est le Palestinien impuissant humilié à un poste de contrôle, la femme essayant de se rendre à l’hôpital pour un traitement, le jeune homme dont la dignité est bafouée, le jeune étudiant qui ne peut pas aller à l’université pour étudier, le père au chômage qui a besoin de trouver du pain pour nourrir sa famille; la liste s’allonge tragiquement, et Jésus est là au milieu d’eux souffrant avec eux. …

En cette saison de Carême, il semble à beaucoup d’entre nous que Jésus est à nouveau sur la croix avec des milliers de Palestiniens crucifiés autour de lui. Il suffit aux personnes perspicaces de voir les centaines de milliers de croix à travers le pays, les hommes, les femmes et les enfants palestiniens crucifiés. La Palestine est devenue un énorme golgotha. Le système de crucifixion du gouvernement israélien fonctionne quotidiennement. La Palestine est devenue le lieu du crâne. »

Voilà à quoi ressemble «l’utilisation de la religion, des livres saints et des arguments religieux pour justifier la haine, les violations et les crimes de guerre». C’est une incitation à peine voilée à tuer des Juifs pour venger la mort de Jésus. C’est de l’antisémitisme chrétien pur des chrétiens palestiniens traditionnels – et ni Saeb Erekat ni l’OLP n’ont jamais dit un mot. En fait, un an seulement après ce message antisémite, un responsable de l’OLP a rendu hommage à Sabeel.

Et ce n’est que de l’antisémitisme palestinien chrétien. Faut-il même discuter de l’antisémitisme musulman, y compris de l’OLP elle-même ? De Mahmoud Abbas invoquant les diffamations de Juifs empoisonnant des puits ?

Ou d’un religieux de Jérusalem disant, il y a à peine deux mois, que « l’ animosité envers les Juifs est un devoir religieux obligatoire et l’un des signes des croyants. Quiconque ne fait pas preuve d’hostilité envers les Juifs est un hypocrite total »?

Ou de Mahmoud Habbash, conseiller d’Abbas, appelant l’ année dernière les Juifs en Israël « des étrangers qui n’ont jamais eu de lien religieux ou historique avec cette terre et à qui dirait-on que c’était la terre de leurs ancêtres »? Alors qu’Erekat dit soigneusement en anglais que la terre est sainte pour les Juifs, le haut juge de la charia de l’Autorité palestinienne dit le contraire en arabe. Qui dit la vérité? Ce n’est certainement pas Erekat.

Alors qu’Abbas a reculé sa déclaration « rabbins empoisonnant des puits » lorsqu’elle a frappé les médias occidentaux, aucun de ceux-ci n’a jamais été dénoncé ou condamné par Saeb Erekat ou l’OLP. Mais maintenant, ils prétendent soudainement se soucier des gens qui utilisent la religion pour justifier la violence.

Épargnez-nous, Saeb. Il n’y a rien que vous ne politisiez pour inciter à la haine contre Israël et les Juifs, y compris le dimanche de Pessah lui-même.

Inscrivez vous au RSS
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://cqvc.online/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://cqvc.online/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter à Infos-Israel.News

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !