Beaucoup ont noté le discours de 2016 du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah où il menaçait de tirer des missiles sur les reservoirs «d’ammoniac» à Haïfa, ce qui serait l’équivalent, a-t-il dit, d’une explosion d’une bombe nucléaire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
 

Le journal Al Manar du Hezbollah a réitéré cette menace il y a seulement une semaine.

Le 30 juillet, il a publié un article sur la manière dont Israël est vraiment faible et vulnérable et que les gens quittent Israël par dizaines de milliers – et l’une des raisons, a-t-il déclaré, était les inquiétudes israéliennes concernant une attaque du Hezbollah contre ces mêmes installations chimiques, comme ainsi que le réacteur nucléaire de Dimona.

🟦 ANNONCE 🟦

« Un mélange d’échec du renseignement et de panique militaire est à l’origine des affrontements unilatéraux dans le nord de la Palestine occupée, à la frontière avec le Liban. Il n’est pas nécessaire d’aborder les détails, car se rendre aux abris n’est plus réservé aux résidents des colonies du nord. La population du centre d’Israël est également paniquée, car les bombes à retardement se trouvant dans les usines de production d’énergie [nucléaire] et les réservoirs d’ammoniac suffisent à elles seules en cas de guerre pour provoquer des destructions massives sur une superficie de 1 200 kilomètres carrés et dans les colonies centrales qui sont devenues plus dangereux pour leurs résidents que pour ceux aux frontières. »

Merci au Maître du monde de garder Israel et son peuple.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News