Les Nations Unies seront toujours anti-israéliennes, mais c’est toujours rafraîchissant quand un responsable de l’ONU note que les dirigeants palestiniens font faillite à leur peuple.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Hier, le coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nikolay Mladenov, a prononcé un discours devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Voici des extraits où il critique les dirigeants palestiniens ou éloge Israël.

Malheureusement, la situation sur le terrain est rapidement affectée par l’augmentation dramatique des cas de COVID-19 en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, et en Israël.

Le défi de faire face à l’augmentation rapide des cas en Cisjordanie et de renforcer les efforts de prévention à Gaza a été considérablement aggravé par la fin de la coordination entre l’Autorité palestinienne et Israël. Le refus de l’Autorité palestinienne d’accepter les recettes de dédouanement transférées par Israël a exacerbé une crise budgétaire déjà préoccupante et a eu un impact sur la fourniture de services. Cela a effectivement bloqué la capacité des patients de voyager de Gaza pour se faire soigner en dehors de la bande et a entraîné des retards dans la livraison de l’aide humanitaire et du matériel destiné à la réponse au COVID-19 et à d’autres services et services de santé.

🟦 ANNONCE 🟦

Sur le plan économique, le Ministère palestinien des finances a annoncé le 2 juillet qu’il paierait une partie des salaires du gouvernement pour le mois de mai. Les paiements des salaires de mai ont été retardés en raison d’une réduction de 80% des revenus palestiniens résultant de l’impact économique du COVID-19 et du refus de l’Autorité palestinienne d’accepter les transferts mensuels de ses revenus de dédouanement . On ne sait pas si le Gouvernement palestinien disposera de ressources suffisantes pour effectuer des versements futurs de salaires ou, en fait, pour continuer à s’acquitter de ses fonctions de gouvernement dans les mois à venir.

La suspension de la coordination entre l’Autorité palestinienne et Israël a également entravé la capacité des Forces de sécurité palestiniennes (PSF) à se déplacer dans les zones B et C de Cisjordanie, sapant leur capacité à appliquer les restrictions liées au COVID-19.

Mladenov fait preuve de prudence dans ses propos, mais il blâme clairement l’Autorité palestinienne pour ne pas avoir tenu compte de la santé et du bien-être des personnes qu’elle est censée protéger.

Il a également donné de rares félicitations à Israël:

Je note que les dernières informations disponibles auprès des autorités israéliennes indiquent qu’au 31 mai, le nombre de détenus palestiniens, y compris des mineurs, dans les prisons israéliennes est à son niveau le plus bas depuis des années. Le nombre de mineurs palestiniens dans les prisons israéliennes a diminué d’environ 30%, passant de 201 en février à 142 en mai. Bien que toujours trop élevé, je salue cette évolution, en particulier à la lumière des récents appels à libérer les détenus et à réduire leur nombre pendant la crise du COVID-19.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News

1 COMMENT

  1. […] « Le défi de faire face à l’augmentation rapide des cas en Cisjordanie et de renforcer les efforts de prévention à Gaza a été considérablement aggravé par la fin de la coordination entre l’Autorité palestinienne et Israël. Le refus de l’Autorité palestinienne d’accepter les recettes de dédouanement transférées par Israël a exacerbé une crise budgétaire déjà préoccupante et a eu un impact sur la fourniture de services. Cela a effectivement bloqué la capacité des patients de voyager de Gaza pour se faire soigner en dehors de la bande et a entraîné des retards dans la livraison de l’aide humanitaire et du matériel destiné à la réponse à la COVID-19 (…) Je note que les dernières informations disponibles auprès des autorités israéliennes indiquent qu’au 31 mai, le nombre de détenus palestiniens, y compris des mineurs, dans les prisons israéliennes est à son niveau le plus bas depuis des années. … Bien que toujours trop élevé, je salue cette évolution…(CQVC) » […]