Mahmoud al-Aloul, chef adjoint du Fatah, a menacé tous ceux qui s’opposent à son parti à la suite des critiques qui ont résulté de l’assassinat du critique de l’AP, Nizar Banat.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Dans un discours prononcé à Ramallah, Aloul a déclaré : « Ne provoquez pas le mouvement du Fatah, car il n’aura pitié de personne ».
Al-Aloul a dit aux critiques (Hamas) d' »arrêter ces polémiques ». 
Il a ajouté : « Ce mouvement soutient l’unité nationale de tous les Palestiniens et appelle tout le monde à protéger la lutte. »
Le message est que toute lutte interne enlève la bataille contre Israël et finit par renforcer l’ennemi sioniste.
Al-Aloul a déclaré que s’opposer à Israël est le principal défi pour les Palestiniens, et qu’ils ne pouvaient se permettre aucune dissidence interne qu’il a qualifiée de « conflit secondaire ».
« Pour les autres, qui nous entraînent vers un conflit secondaire, où allez-vous ? N’est-ce pas dans l’intérêt de l’occupation ? Nous menons une bataille contre l’occupation, n’est-ce pas un soulagement pour l’occupation ? que nous sommes dans le Fatah soutenons l’unité, le pluralisme avec d’autres opinions, mais nous avons la capacité de faire la distinction [entre les opinions légitimes et l’opposition au Fatah.] 
Et qui décide quelles sortes de critiques sont légitimes et lesquelles donnent lieu à des coups et à l’emprisonnement ? Eh bien, ce sont des gens comme Al-Aloul !


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News