La semaine dernière, trois membres démocrates du Congrès qui espèrent remplacer le représentant Eliot Engel à la présidence de la commission des affaires étrangères de la Chambre ont tous déclaré qu’ils conditionneraient l’aide à Israël pour s’assurer qu’elle ne conduise pas à une «annexion».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les trois membres du Congrès démocrates qui se présentent pour présider la puissante commission des affaires étrangères de la Chambre soutiennent soit la restriction, soit l’utilisation de l’aide américaine à Israël comme une forme d’opposition au plan du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’annexer des parties de la Cisjordanie.

Dans des déclarations séparées au Times of Israel cette semaine, le représentant californien Brad Sherman, le représentant du Texas Joaquín Castro et le représentant de New York Gregory Meeks ont chacun indiqué que l’aide militaire américaine ne devrait pas être utilisée pour les mouvements d’annexion israélienne.

Ce sont toutes des postures politiques qui montre comme l’aide à Israël est vérifiée et aucune d’elle n’est dépensée dans les territoires car tout est destiné à des projets spécifiques.

🟦 ANNONCE 🟦

Dire même qu’une partie de l’aide américaine à Israël est détournée à des fins autres que ce qui est prévu est calomnieux et anti-Israélien, peu importe à quel point ces membres du Congrès ou de J-Street prétendent soutenir Israël.

Mais les dirigeants politiques américains sont intéressés à envoyer beaucoup d’aide au voisin du nord d’Israël, au Liban. Ce pays est connu pour être complètement corrompu et il est connu pour être littéralement contrôlé par un groupe terroriste, le Hezbollah.

La conférence internationale sur l’aide qui s’est tenue dimanche et présidée par le président français Emmanuel Macron a déclaré que « l’assistance doit être opportune, suffisante et conforme aux besoins du peuple libanais », ajoutant que l’aide doit être « directement apportée à la population libanaise, avec la plus grande efficacité et transparence ».

Mais pas un mot sur le Hezbollah.

Nous avons vu comment le Hamas a volé l’aide destinée aux Gazaouis. Nous savons que l’Iran et le Hezbollah sont à court d’argent et voudront qu’une partie des milliards qui pourraient affluer au Liban se reconstruise. le moment est venu de s’attaquer à ces problèmes et non après la mise en place d’un mécanisme d’aide.

Le groupe de réflexion israélien Alma a documenté 28 caches d’armes ou sites de lancement d’armes du Hezbollah à Beyrouth. Ces sites sont des barils de poudre qui existent, aujourd’hui, juste à côté des écoles et des appartements. A quoi sert la reconstruction de Beyrouth alors qu’elle contient des matériaux plus explosifs en plein milieu de la ville ?

Alma 

(Il est également troublant que le Comité juif américain ait tweeté que l’aide au Liban ajctweetdevrait être conditionnée au respect des résolutions de l’ONU visant à désarmer le Hezbollah, mais il a retenu ce tweet sans explication.)

Le monde devrait envoyer du matériel médical, des abris, des couvertures, des médecins et d’autres aides aux habitants de Beyrouth. Mais lorsqu’il s’agit de liquidités, des contrôles stricts doivent être mis en place car le peuple libanais sait mieux que quiconque à quel point leurs dirigeants sont corrompus et à quel point il est tentant pour eux de voler les fonds destinés à aider. Et ils savent comment le Hezbollah a détourné leur pays.

Pourquoi tous les États arabes occidentaux et sunnites n’insisteraient-ils pas sur des conditions strictes pour l’aide ?

Et pourquoi n’entendons-nous pas ces candidats à la commission des affaires étrangères de la Chambre dire s’ils insistent sur le fait que l’aide au Liban devrait être supervisée par l’aide à Israël ?



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News