Un analyste qui vit dans le Golfe arabe et est en contact étroit avec de nombreux dirigeants et responsables de la région, s’est entretenu avec Arutz Sheva au sujet de la demande officielle du Qatar aux États-Unis d’acheter des avions de combat F-35. Son nom n’est pas divulgué pour des raisons personnelles.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Le Qatar et l’Iran ont une grande collaboration militaire », explique l’analyste, « et un accord de ce type pourrait conduire à une plus grande instabilité ».

À la suite des accords d’Abraham , qui ont été approuvés aujourd’hui par le gouvernement israélien, l’analyste déclare: «Les Émirats arabes unis et Israël ont une préoccupation commune concernant les intentions du Qatar, car ils (le Qatar et l’Iran) ont une histoire de déstabilisation dans la région ».

Il explique que le Qatar s’oppose aux récents accords réglementaires: «Le Qatar veut que les accords de paix entre les EAU, Bahreïn et Israël cessent. Nous voulons qu’il soit maintenu ».

🟦 ANNONCE 🟦

« Le F-35 au Qatar signifie des armes avancées entre de mauvaises mains, conduisant à un Moyen-Orient instable », conclut l’analyste.

Israël s’opposera à toute vente d’avions de combat américains F-35 au Qatar, a déclaré dimanche le ministre israélien du renseignement, citant la nécessité de maintenir la supériorité militaire israélienne dans la région.

Le ministre des Renseignements, Eli Cohen, a fait ces remarques à la radio de l’armée israélienne lorsqu’il a été interrogé sur un rapport de Reuters selon lequel le Qatar avait fait une demande officielle à Washington pour acheter des avions de combat furtifs F-35.

Lorsqu’on lui a demandé si Israël s’opposerait à une telle vente, Cohen a répondu: «La réponse est oui. Notre sécurité et notre supériorité militaire dans la région sont ce qui compte le plus pour nous. Notre région n’est pas encore devenue la Suisse ».

La demande du Qatar fait suite à un accord d’août entre les États-Unis et les Émirats arabes unis dans lequel Washington a accepté d’envisager de donner à l’État du Golfe l’autorisation d’acheter des F-35 dans le cadre d’un accord parallèle à un accord négocié par les États-Unis. Les États-Unis ont appelé l’  Accord d’Abraham  à normaliser les relations diplomatiques avec Israël.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News