Si le brandon politique Geulah Cohen, décédé mercredi soir à l’âge de près de 94 ans, aurait pu choisir sa propre sortie, cela aurait pu être le jeu de l’hymne de Léhi Hayelim Almonim (soldats anonymes) écrit par le fondateur de Léhi, Avraham Stern.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’hymne a été entendu à la radio plusieurs fois jeudi, peut-être plus souvent que jamais auparavant.

Léhi était l’un des mouvements de résistance les plus féroces contre les autorités du mandat britannique.

Geulah Cohen, qui aurait célébré son 94e anniversaire le 25 décembre, est née à Tel Aviv dans une famille d’origine yéménite et porte bien son nom, en ce sens que Geulah signifie rédemption. Elle était parmi les combattants les plus zélés pour la rédemption juive et la restauration d’un État juif dans la patrie juive ancestrale.

🟦 ANNONCE 🟦

C’était son désir ardent d’abaisser définitivement le drapeau britannique dans le pays de sa naissance et de le remplacer par le drapeau bleu et blanc qui porte l’étoile de David.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News