Les mesures prises par les autorités libanaises contre les Palestiniens soulignent à nouveau la discrimination à laquelle les Palestiniens sont confrontés depuis longtemps dans ce pays arabe.

Selon un rapport publié en 2017 par Associated Press, « les Palestiniens au Liban subissent des discriminations dans presque tous les aspects de la vie quotidienne … ». La loi libanaise limite la capacité des Palestiniens à exercer diverses professions, notamment le droit, la médecine et l’ingénierie, les empêche de recevoir des prestations de sécurité sociale. En 2001, le parlement libanais a également adopté une loi interdisant aux Palestiniens de posséder des biens.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Pourtant, les mesures discriminatoires et racistes du Liban à l’encontre des Palestiniens ne semblent pas déranger les groupes pro-palestiniens du monde entier. Ces groupes ferment régulièrement les yeux sur la misère des Palestiniens vivant dans les pays arabes. Au lieu de cela, ils se tournent vers Israël, l’examinant à la recherche d’abus imaginés contre les Palestiniens.

Il est grand temps que les groupes pro-palestiniens sur les campus universitaires aux États-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie organisent une « Semaine de l’apartheid arabe » au lieu d’accuser Israël de « discrimination » contre les Palestiniens. Il est également grand temps que les médias internationaux prennent note des mesures anti-palestiniennes prises par le Liban contre les Palestiniens à un moment où Israël augmente le nombre de travailleurs palestiniens autorisés à entrer en Israël pour y travailler.

Qui abordera la question suivante: pourquoi l’ONU et d’autres institutions internationales gardent-elles le silence alors que des Palestiniens sont licenciés de leur emploi dans un pays arabe alors que plus de 100 000 Palestiniens pénètrent quotidiennement en Israël pour y travailler ?

Verrons-nous une réunion d’urgence de la Ligue arabe ou du Conseil de sécurité des Nations Unies pour dénoncer l’apartheid libanais et le racisme ?

Ou sont-ils trop occupés à rédiger des résolutions condamnant Israël, qui a largement ouvert ses portes aux travailleurs palestiniens ?