L’ADL a fait valoir ces points ces dernières années, lorsque des dirigeants et des experts de la droite politique ont propagé des conspirations sauvages et lancé des accusations non fondées contre les immigrants. La même chose est vraie maintenant, même lorsque ce sont les dirigeants de la gauche politique qui font de même à propos de l’État juif et que les victimes potentielles sont le peuple juif.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cela ressort clairement des données de l’ADL, qui ont enregistré 251 incidents antisémites du 11 mai – le début officiel de l’action militaire en réponse aux attaques à la roquette depuis Gaza – jusqu’à la fin du mois. Il s’agit d’une augmentation étonnante de 115% par rapport à la même période en 2020. Ces actes de haine comprenaient des agressions brutales commises par des personnes qui avaient participé à des manifestations pro-palestiniennes à Los Angeles et à New York, le vandalisme d’un restaurant local appartenant à des Juifs à San Francisco avec les mots « Sionist Pigz », et bien d’autres parmi lesquels je pouvais choisir.

Vandaliser les synagogues et attaquer les Juifs pour manifester leur mécontentement vis-à-vis des affaires du Moyen-Orient n’est pas de l’activisme ; c’est de l’antisémitisme.

Diaboliser le sionisme en tant que concept représente une sorte de racisme anti-juif. Délégitimer l’État juif avec des affirmations exagérées et des accusations sans fondement, puis écarter le lien entre ce niveau de rhétorique incendiaire et la violence perpétrée contre le peuple juif, est au mieux délibérément ignorant, au pire intentionnellement malveillant. Exclure les Juifs des coalitions politiques ou des activités publiques est une discrimination pure et simple.

🟦 ANNONCE 🟦

Il a été réconfortant de voir que certaines voix progressistes éminentes se sont prononcées contre l’antisémitisme ou se sont excusées pour avoir utilisé une rhétorique surchauffée. Et il y a eu des membres du Congrès qui ont clairement exprimé leurs problèmes avec les déclarations de leurs collègues. Le mois dernier, l’ADL et d’autres organisations juives de premier plan ont organisé un rassemblement en ligne contre l’antisémitisme qui a attiré la participation des principaux dirigeants du Congrès des deux partis, ainsi que du clergé musulman, juif et chrétien, et d’un certain nombre d’éminents dirigeants des droits civiques. Tout cela était encourageant.

Mais nous avons besoin que tous nos alliés écoutent et que les autres s’engagent de manière authentique. Ce n’est peut-être pas facile. Cela peut nécessiter une sérieuse réflexion de la part de certains partisans afin d’admettre leurs préjugés et de reconnaître leur insensibilité. Mais il est impératif que les dirigeants de tous les coins de la société condamnent clairement, avec force et sans équivoque l’antisémitisme.

Et c’est encore plus important et significatif de le faire lorsque la haine vient de leur propre camp.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News