Dimanche, l’Iran n’a pas réussi à mettre un satellite en orbite pour la quatrième fois :

Les responsables du gouvernement iranien ont admis dimanche qu’une tentative de placer un petit satellite d’imagerie terrestre en orbite a échoué, le quatrième échec de lancement consécutif du programme spatial du pays.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Une roquette Simorgh a été lancée dimanche vers 15 h 45 GMT (10 h 45 HNE) depuis le port spatial Imam Khomeini, situé dans la province de Semnan, dans le centre-nord du pays, selon des responsables du gouvernement iranien et des sources des médias d’Etat.

Mais le propulseur Simorgh n’a pas mis sa charge utile – un satellite d’observation de la Terre nommé Zafar 1 – en orbite comme prévu, selon Mohammad Javad Azari Jahromi, ministre iranien des Communications et des Technologies de l’information.

L’échec dimanche de la fusée Simorgh, le plus grand des deux lanceurs de satellites iraniens testés, a marqué une quatrième mission iranienne consécutive qui n’a pas réussi à placer un satellite en orbite depuis 2017. Cela n’inclut pas un accident en août dans lequel une fusée Safir – l’autre propulseur de classe orbitale de l’Iran – a semblé exploser lors des préparatifs sur une rampe de lancement au port spatial iranien .

Les responsables américains et israéliens ont toujours été préoccupés par les tentatives de l’Iran de placer un satellite en orbite, car la même technologie qui permet le vol spatial permet les missiles balistiques intercontinentaux.

Les cyber-armes israéliennes ou américaines ont-elles contribué à ruiner cette mission ?

Les preuves sont légères mais intéressantes.

Tout d’abord, les échecs constants du programme spatial iranien indiquent plus qu’une coïncidence et plus qu’une incompétence iranienne.

La deuxième chose intéressante à propos de ce qui s’est passé dimanche dernier est qu’il s’est rapproché après une attaque de piratage massive contre l’Iran  samedi:

L’Iran a été saboté avec une cyberattaque sans précédent à la veille de sa tentative infructueuse de lancer un satellite en orbite, a affirmé le régime.

La nuit dernière, un lancement de fusée depuis le port spatial Imam Khomeini a été interrompu en raison de faibles vitesses qui l’ont empêché de se mettre en orbite.

Ce fut un coup humiliant pour Téhéran qui, selon les États-Unis, met au point une technologie de fusée pour faire progresser les capacités nucléaires.

Mais quelques heures avant l’échec, le vice-ministre iranien de l’Information, Hamid Fatah, a révélé que le réseau de communication du pays avait été frappé par « l’attaque la plus répandue de l’histoire iranienne ».

Il a tweeté: «  Les pirates ont lancé aujourd’hui l’attaque la plus répandue de l’histoire iranienne contre l’infrastructure du pays.

« Des millions d’origine ont ciblé des millions de destinations et cherchent à perturber le réseau Internet de l’Iran dans le monde entier ».

Le lancement du satellite devait initialement avoir lieu samedi , et il a été retardé d’une journée – peut-être en raison de cette cyberattaque, qui était encore pire que ce que l’Iran semble admettre.

L’Iran affirme que la cyberattaque n’a pas été menée par des acteurs étatiques . Cependant, une attaque massive par déni de service peut aider à masquer une cyberattaque ciblée réelle qui se produit en même temps.

Il y a un autre élément de preuve alléchant qu’Israël aurait pu être impliqué dans l’échec du lancement. Lors de la conférence du Likoud à Nahariya dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré:

« On nous a dit aujourd’hui que l’Iran n’a pas réussi à lancer un satellite. Ils n’ont pas non plus livré d’armes à la Syrie et au Liban, car nous y opérons constamment ».

Cela pourrait être une guerre psychologique ou un aveu tacite d’implication d’Israël. Cependant, l’Iran se rapproche clairement du succès de son programme spatial, et il n’y a aucune raison de supposer que ce programme n’est pas militaire.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !