Les médias jordaniens rapportent que le chef de la commission parlementaire palestinienne au Parlement jordanien, Yahya Al-Saud, a annoncé « que le droit au retour est sacré et ne peut être perdu par un délai de prescription ou par des accords conclus avec l’ennemi israélien ».

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Il a appelé à une campagne pour recueillir un million de signatures refusant d’abandonner le « droit au retour ».

Imaginez maintenant comment ces nouvelles sont reçues par les Jordaniens, tant ceux d’origine palestinienne que ceux qui ne le sont pas. Une commission de leur propre parlement affirme que les Palestiniens ne sont pas de vrais Jordaniens, mais différents et donc des citoyens de seconde classe qui devraient «retourner» en Palestine dès qu’Israël pourra être contraint de les admettre.

Comment les Palestiniens peuvent-ils construire leur vie en Jordanie alors que leurs propres dirigeants et même les opportunistes politiques qui sont eux-mêmes d’origine palestinienne leur rappellent constamment qu’ils ne sont pas de vrais Jordaniens ?  Le seul «bon» droit que la Jordanie soutient pour eux  leur droit de quitter la Jordanie.

🟦 ANNONCE 🟦

Combinez cela avec l’histoire de la Jordanie qui a enlevé la citoyenneté à des milliers de Palestiniens contre leur volonté, et vous pouvez voir que l’amour arabe supposé des Palestiniens est vraiment une excuse géante pour s’en débarrasser.

Pour leur bien être, bien sûr.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News