Le plan RSC préconise également que le Congrès impose de nouvelles sanctions sur « les secteurs iranien de la pétrochimie, du transport maritime, financier, de la construction et de l’automobile ». 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La législation viserait également « les violations des droits de l’homme et l’agression régionale de l’Iran, y compris en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen. Et elle suggère de sanctionner l’Instrument de soutien aux échanges commerciaux (INSTEX), un mécanisme européen que les États-Unis ont critiqué comme un moyen pour échapper aux sanctions américaines contre l’Iran. « 

D’une manière sans précédent mais bienvenue, le projet de loi RSC imposerait pour la première fois « de nouvelles sanctions aux industries d’armement de pays comme la Russie et la Chine qui reviennent à vendre des armes à l’Iran, aux banques facilitant toute vente d’armes à l’Iran et aux entreprises » dans l’expédition d’armes. « 

La diplomatie n’arrêtera pas l’Iran.

🟦 ANNONCE 🟦

Avec la nouvelle stratégie RSC, les États-Unis et leurs alliés ont une réelle chance de faire tomber le régime en Iran. Cela signifierait en effet le succès de la «pression maximale» économique.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News